Coupe d'Algérie

MCO 2 - NCM 0 : Qualification difficile des Hamraoua

Baba se rabat sur la piste de Neghiz

Auteur : Amine L. mercredi 30 janvier 2019 11:57

Stade : Ahmed-Zabana (Oran) Affluence : moyenne
Arbitres : Mial, Salaouandji et Chaballah
Avertissements : Sebbah (59’) MCO ;
Mebarki (60’) Baleh (101’) NCM
Buts : Mansouri (106’) , Berrezoug (107) MCO

MCO

Litim, Helaïmia (Merini, 113’) Blaha, Sebbah, Boudebouda, Heriat, Gharbi (Ghertil, 77’), Mansouri, Toumi (Mahammedi, 100’) Aouadj  Frifer (Berrezoug, 89’)
Entraîneur : Kinane

NCM

Bouziani, Hebbal, Oukrif, Bibi, Noura, Amiri, Laâraf, Mebarki (Baleh, 99’) Bouflih (Ziouache, 113’)  Demmane (Nezouani, 70’) Hamiti (Benkouider, 91’)
Entraîneur : Abbès   

 

Les gars d’El Hamri ont eu besoin des prolongations pour pouvoir assurer cette qualification face au leader de la Ligue 2 Mobilis, le NC Magra. Bien que dominateurs au cours de cette première période, les Hamraoua n’ont pas réussi à ouvrir le score. C’est Mansouri qui a gâché la première occasion à la 5’ suite à une échappée de Toumi mais le premier envoie le cuir nettement au-dessus de la transversale. A la 12’, Aouadj adresse un centre bien travaillé sur la tête de Frifer mais le portier, bien en place, évite l’ouverture du score. Dix minutes plus tard, Toumi, à la limite du hors-jeu prend de vitesse l’axe central de Nedjm mais son tir n’a pas trouvé le cadre. A la demi-heure de jeu, un coup franc de Mansouri trouve la tête de Sebbah qui ricoche sur la transversale de Bouziani. C’est sur ce score vierge que les deux équipes ont dû rejoindre les vestiaires. Après la pause, le Mouloudia est revenu avec les mêmes intentions, c'est-à-dire, jouer l’attaque à outrance. Helaïmia, revenu dans la droite, a adressé, à la 48’, un joli centre, Gharbi de la tête n’a pas trouvé la destination souhaitée. Sebbah à la 52’, sur une tête suite à un centre de Mansouri, bute sur le portier de Magra. Les Oranais n’ont par la suite pas trouvé beaucoup de solutions en attaque puisque les visiteurs ont réussi à bloquer toutes les issues au cours de cette rencontre. A cinq minutes de la rencontre, on a failli assister à un véritable hold up lorsque Nezouani, à la limite du hors-jeu, arrive à éviter le sortie de Litim mais sans pouvoir redresser le cuir trouvant ainsi le petit filet. Le Mouloudia a raté deux occasions franches de scorer à la 90’ par Toumi et à la 93’ sur une tentative de lob de Aouadj.

106’, Mansouri libère les Hamraoua, Berrezoug assure la qualification  
Ce n’est qu’aux prolongations que les Hamraoua ont réussi à ouvrir le score. Il a fallu un penalty sifflé à la fin de la première période des prolongations suite à un corner botté par Mansouri, tête de Mahammedi ricoche sur le bras du défenseur, Bibi. L’arbitre, proche de l’action, siffle un penalty indiscutable pour le Mouloudia. Mansouri n’a laissé aucune chance au portier de Magra. Un but qui a libéré les Hamraoua puisqu’une minute après la mi-temps, le Mouloudia a doublé la mise par Berrezoug Hakim sur un joli service de Mansouri.

 

Les voitures des joueurs saccagées
Dans le but de déstabiliser l’équipe durant le matin du match, des personnes non identifiées ont saccagé, tôt le matin, trois voitures des joueurs stationnées au parking de l’hôtel Phoenix. Grande fut la surprise du capitaine, Sebbah Abidine, du gardien de but, Oussama Litim, et de son remplaçant au cours de ce match, Della Krachaï Bachir, en constatant que les  pare-brise arrières de leurs vehicules ont été saccagés par des projectiles. Sebbah a imméditemment filmé la scène avant de poster la vidéo sur les réseaux sociaux. Il faut dire que le choix des joueurs n’était pas hasardeux puisqu’il s’agit du portier qui devait jouer ce match et du capitaine et libéro de l’équipe. Façon de bien destabiliser le Mouloudia à quelques heures du coup d’envoi du match.  
Baba relativise l’incident
Le président, Ahmed Belhadj, qui a fait un saut à l’hôtel Phoenix dans la journée d’hier, a tout fait pour relativiser l’incident, histoire de ne pas faire sortir ses éléments du match. Il s’est engagé lui-même à prendre en charge les dégâts. Le président a démenti en bloc les rumeurs faisant état que des supporters soient présentés au lieu de la mise au vert pour s’en prendre aux véhicules des joueurs. Pour lui, il s’agissait d’un incident isolé qui a éclaté dans la nuit entre certains amis à l’hôtel.
 

Baba se rabat sur la piste de Neghiz

A chaque départ d’un entraîneur, le président du MCO, Ahmed Belhadj, trouve les pires difficultés à trouver son successeur. En début de son accession à la tête du club, le premier responsable de la SSPA a trouvé facilement des solutions de rechange comme ce fut le cas lors de la venue de Cavalli ou  Bouali. Mais depuis deux ans, Baba a du mal à se stabiliser sur un choix. Déjà une demi-douzaine de noms de techniciens circule après chaque départ pour arriver à filter deux à trois noms. Alors que la piste de Kamel Mouassa a été la plus plausible avant-hier voilà que Baba a changé d’avis et se trouve à nouveau sur la piste de Nabil Neghiz. Pourtant les proches au président ont rapporté il y a quelques jours que l’ancien sélectionneur national et entraîneur de la Saoura ne voulait pas reprendre du service avant de confirmer que Baba est proche de trouver un terrain d’entente avec lui. Affaire à suivre.

Il a lâché Mouassa
Finalement, Baba a abandonné la piste de Kamel Mouassa qui paraissait le plus proche à coacher le Mouloudia d’Oran d’autant plus que cet entraîneur connaît bien Oran pour avoir drivé l’ASM Oran à deux reprises réalisant avec elle l’accession en 2014. En plus, trois joueurs ont joué sous sa coupe, Aouadj, Mansouri et Boudebouda, qui étaient au MC Alger avec lui. Selon nos sources, Baba nie avoir pris attache avec l’entraîneur en question à ses proches.

Les réseaux sociaux perturbent le président
D’aucuns estiment que le président du MCO, Ahmed Belhadj, est devenu influençable par les réseaux sociaux. En effet, le choix de Mouassa a été vivement contesté par les supporters du MCO parmi les internautes. En tout cas, ces fans, qui sont derrière leur laptop ou leur smartphone sont en train de contester tous les choix sportifs ou même administratifs du président, Ahmed Belhadj surtout après l’avènement d’Hyproc. Si Baba s’amuse désormais à chercher à plaire à ces internautes, il risque de se perdre dans ce paysage.

 

 

Publié dans : Baba Kamel Mouassa Neghiz MCO-NCM

Fil d'actualité



Sondage

Archive

Une coupe du monde tous les deux ans, êtes-vous pour ou contre ?

Quel est votre pronostic pour le match du mois de novembre entre Djibouti et l'Algérie ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 5193 20/10/2021

Archive

Année
  • 2021
  • 2020
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir