Interview

Bounedjah : «Belmadi est l’entraineur qu’il nous faut, il arrive au bon moment pour faire changer les choses »

«En janvier, je quitterai le Qatar pour l’Europe, c’est plus qu’une promesse, c’est une certitude.» «Raul et de grandes stars n’ont pu marquer 7 buts en un match dans ce même championnat !»

Auteur : Moumen Ait Kaci Ali vendredi 17 août 2018 09:51

Dans l’histoire du football qatari, l’attaquant algérien, dont le septuplé inscrit contre Al Arabi a fait la Une de plusieurs sites spécialisés à travers le monde, revient sur cette grosse performance inédite aussi dans les annales du football algérien. Courtisé par plusieurs clubs, dont tout récemment Lille et Leeds United, entrainé par Marcelo Bielsa, Baghdad Bounedjah nous livre en exclusivité sa décision de prolonger l’aventure avec Al Sadd au moins jusqu’au mois de janvier prochain. Baghdad qui veut offrir à son équipe la Champions League cette année, a obtenu un bon de sortie pour l’hiver prochain.  L’enfant d’El Bahia nous parle aussi de la désignation de Djamel Belmadi à la tête de la barre technique de l’Equipe nationale. Entretien.

Tout d’abord et avant de parler de votre prouesse historique réalisée contre Al Arabi, parlez-nous de votre début de championnat avec deux succès de suite…

Hamdoulillah, le mérite revient à toute l’équipe et au staff technique.  On a beaucoup travaillé durant l’intersaison. Sans l’aide de mes camarades, je ne serais pas arrivé à réaliser de telles performances. Ce n’est qu’un début, il reste encore plusieurs matchs à jouer et il va falloir confirmer Inch’Allah.

Et si on revenait sur ce septuplé marqué dans ce match gagné (10 - 1), qui est un record ?

A vrai dire, personne ne pouvait prédire une telle prouesse de ma part ni de l’équipe aussi car au début le match était un peu fermé. C’est en se montrant efficace que nous avons pu rendre cette rencontre facile. Personnellement, j’ai montré presque 100 % de réussite. J’ai eu des occasions nettes et j’ai su les mettre toutes dedans, je remercie mes coéquipiers encore une fois car ils m’ont aidé et bien servi pour réaliser ce record. A moi maintenant de travailler fort et rester efficace pour marquer d’autres buts, Inch’Allah.

10 buts en 2 matchs, mais certains disent que Baghdad s’illustre dans un championnat faible, quelle est votre réponse ?

Franchement, je m’y attendais et je voulais vraiment que vous me posiez cette question. Alors, je dois d’abord dire que je suis quelqu’un qui respecte beaucoup la réaction de ces gens-là, mais j’ai juste envie de leur dire qu’avant moi il y a eu un certain Raul Gonzalez qui est passé par Al Sadd, mais que je sache, il n’a pu réaliser une telle performance. Raul a écrit en lettres d’or l’histoire du football mondial avec le Real Madrid et l’Espagne, donc je ne suis pas fou pour me comparer à lui, seulement je veux juste dire que de grandes stars du football mondial sont passées par la Qatar Stars League sans jamais marquer 7 buts en un match ou peut-être 5 ou 6 buts à part l’Irakien Younes Mahmoud. Alors, je dirais à ces gens-là que je remercie Dieu de m’avoir permis d’écrire mon nom dans ce championnat, et c’est aussi un grand honneur pour moi de représenter mon pays ici au Golfe. Inch’Allah lorsque je décrocherai mon contrat en Europe, je vais encore prouver ce que je sais faire sur le terrain.

Du coup, tout le monde a parlé de votre suprématie et de votre réussite aussi en sélection, on est unanime à penser que vous n’avez plus rien à faire au Qatar, quelle est votre réaction ?

Ecoutez, je ne vous cache pas que j’ai reçu plusieurs offres cet été en provenance de différents championnats européens. Je voulais absolument partir pour vivre autre chose, mais mes dirigeants à Al Sadd ont refusé de parler de mon transfert. On m’a alors demandé de rester au club au moins jusqu’au mercato d’hiver.  A Al Sadd on veut jouer à fond la Champions League qui est notre objectif pour cette année et mon départ en Europe ne peut intervenir avant 6 mois. C’est ce qui m’a été promis par la direction. 

Vous avez un bon de sortie alors pour l’hiver prochain, Inch’Allah ?

Inch’Allah, c’est ce qu’on m’a promis.  S’il y a une équipe qui m’estimera à ma juste valeur et qui répondra aux exigences de mon club en janvier, je partirai en Europe.

L’ancien entraineur d’Al Duhail, Djamel Belmadi, a été nommé sélectionneur national, vous qui êtes avec lui au Qatar depuis quelques années, parlez-nous des qualités de ce jeune  coach…

C’est vrai qu’il est jeune, mais son palmarès déjà plaide pour sa compétence. Belmadi est un grand entraineur. Ce n’est pas uniquement moi qui le dis. Ici au Qatar tout le monde parle de sa compétence. Je l’ai eu comme adversaire sur le banc de touche, et croyez-moi, ce n’est pas pour lui jeter des fleurs, j’existe déjà dans ce groupe de l’EN avant sa désignation, Belmadi est un entraineur très professionnel, c’est un coach qui vit avec son groupe mais qui reste très exigeant dans l’effort à l’entraînement.

Que pouvez-vous nous dire de lui alors en tant que technicien ?

C’est un technicien qui a une présence constante sur le match. Il peut changer le sort d’une rencontre à n’importe quel moment. J’ai joué souvent contre lui et la chose qui me frappe à chaque fois est sa qualité de renverser les résultats des matchs. A chaque fois qu’il fait un coaching, il gagne ses matchs. D’ailleurs, la saison passée, il est resté invincible pendant toute la saison. Après, comme le prouvent ses prises de risques bien étudiées, le coach Belmadi a une touche très visible sur le jeu de son équipe.

On parle beaucoup des problèmes dans le groupe, croyez-vous que Belmadi est en mesure de remettre de l’ordre dans la maison des Verts et surtout redonner cet esprit de guerrier qu’on a perdu depuis quelques années ?

Bien sûr, Djamel est une forte personnalité. C’est quelqu’un qui aime travailler et qui apprécie beaucoup les joueurs combatifs et surtout ceux qui se donnent à fond sur le terrain. Avec lui, une chose est sûre, seuls les meilleurs seront convoqués et alignés les jours de matchs. C’est la réputation que tout le monde retient de sa personnalité. A mon avis, Belmadi est arrivé au bon moment. On avait besoin d’un entraineur comme lui pour changer certaines habitudes. J’espère que tout le monde adhèrera à sa philosophie et qu’il pourra Inch’Allah montrer sa valeur comme entraineur.

Bielsa voulait vous avoir à Leeds et d’autres grands coachs voulaient vous compter dans leur effectif, cela ne vous encourage pas à prendre conscience de vos capacités de pouvoir vous imposer en Europe et en Equipe nationale ?

Bien sûr, moi je fais de mon mieux pour briller avec Al Sadd et remplir mon contrat comme il se doit. Je n’ai jamais douté de mes capacités à pouvoir m’imposer dans un bon club en Europe. Maintenant, comme je l’ai dit, je suis certain qu’en janvier si tout se passe comme convenu avec mes dirigeants, Inch’Allah, je sortirai du Qatar. Pour l’Equipe nationale je pense que malgré mes faibles participations, je commence à prendre une place dans l’équipe. Maintenant, j’espère avoir plus de chances pour confirmer à l’avenir.

Publié dans : Bounedjah

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Quel est votre pronostic pour le match des Verts ce dimanche face à la Togo ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4270 20/11/2018

Archive

Année
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir