Ligue 1 & 2

JSK : Jean Florent Ibenge : «L’EST et le Raja sont les favoris, mais rien n’est encore joué»

«Notre objectif face à la JSK, c’est de gagner notre premier match à domicile»

Auteur : L.A. mardi 14 janvier 2020 14:05

L’entraîneur du Vita Club, Jean Florent Ibenge, que nous avons joint au bout du fil, hier, a aimablement accepté de nous accorder cet entretien. Florant Ibengue est revenu essentiellement sur le prochain match qui mettra aux prises le Vita Club à la JSK à Kinshasa, pour le compte de la 5e et avant-dernière journée de la phase de poules. Le coach congolais estime que même si les deux clubs maghrébins, l’Espérance de Tunis et le Raja de Casablanca, ont pris une sérieuse option pour la qualification, il n’en demeure pas moins qu’en football tout reste possible et que son club va jouer les deux derniers matchs avec l’objectif de gagner.
Tout d’abord, nous vous présentons nos meilleurs vœux à l’occasion de la nouvelle année 2020…
Merci beaucoup, c’est bien gentil à vous, et à mon tour également de vous présenter mes meilleurs vœux de bonheur et de santé, et je profite de l’occasion pour souhaiter aussi une bonne année à tout le peuple algérien. J’espère que 2020 sera une année pleine de succès pour tout le monde.
Samedi dernier, votre équipe s’est inclinée face au tenant du titre, l’ES Tunis, à Kinshasa (2-0), quel est votre commentaire ?
Tout à fait, c’est une deuxième défaite contre une autre bonne équipe de l’Afrique du Nord et qui n’est autre que le tenant du titre, l’Espérance de Tunis. Avant, c’est le Raja de Casablanca qui nous a pris les trois points. Ces deux matchs contre les deux clubs d’Afrique du Nord m’ont offert l’occasion de juger la différence, sur le plan économique, dois-je préciser, entre les pays de l’Afrique du Nord et les nôtres.
Est-ce que vous pouvez être plus explicite ?
Ecoutez, de l’effectif de la saison dernière avec lequel nous sommes arrivés en finale de la coupe de la CAF, il ne me reste que deux joueurs. Tous les autres joueurs sont partis monnayer leur talent ailleurs. Le meilleur joueur du Raja actuellement était chez moi l’année dernière. Il y a aussi le meilleur buteur du WAC, qui a été aussi la saison dernière chez moi et d’autres aussi. Les clubs mieux nantis financièrement nous ont pris tous nos joueurs, mais sans retombées financières importantes pour le Vita Club, ce qui est vraiment dommage !
Donc, vous pensez qu’avec un effectif complètement remanié cette saison, il vous est difficile d’aller au-delà de la phase de poules…
Il ne faut pas se mentir et nous l’avons dit au tout début de la phase de poules. Les deux plus grands favoris sont l’Espérance et le Raja, mais après, en football, tout reste possible. Déjà pour nous, la phase de poules est un bonus, notamment pour mes jeunes joueurs recrutés en championnat local, qui ont gagné en expérience et pour l’avenir ils seront meilleurs. Et il y a encore un autre détail que je souhaite soulever…
Allez-y…
Il n’y a vraiment pas une équité dans la programmation des matchs par la CAF, notamment lorsqu’il s’agit d’aller affronter des clubs de l’Afrique du Nord. La CAF accepte que des clubs du nord proposent des horaires de nuit pour jouer, quand il fait très froid et on refuse pour nous de programmer à l’heure qu’il nous convient. Ce n’est absolument pas juste. Mais bon, ça reste juste une remarque et je ne suis pas en train de justifier des défaites, qui, je précise, ont été concédée contre des clubs dont le niveau est supérieur au nôtre et nous l’acceptons sportivement.
Après quatre journées de la phase de poules, le Vita Club n’a récolté qu’un seul point, peut-on dire que vous êtes hors course ?
Comme je vous l’ai expliqué, pour notre participation à la LDC, cette saison, avec un effectif complètement remanié, passer à la phase de poules est déjà un bonus. On a affronté de très grandes équipes du continent qui sont la JSK, le Raja et l’Espérance. Je ne reproche rien à mes joueurs. Il faut souligner le fossé qui existe aussi sur le plan des salaires, dîtes-vous bien que le salaire inférieur dans plusieurs clubs du nord avoisine les 7000 euros, ce qui n’est pas le cas chez nous. En quatre ans, nous avons joué deux finales de coupe d’Afrique avec des joueurs payés… 500 euros par mois.

Vous affronterez en match retour, la JSK, comment se présente ce match ?
Ça sera encore un autre match difficile qui nous attend contre une bonne équipe qui développe un bon football. Nous l’avons vérifié au match aller, c’est une équipe qui a animé un bon jeu et qui a des joueurs de talent. Pour ce qui nous concerne, on fera notre possible pour gagner au moins un match à domicile avant de finir la phase de poules au Maroc contre le Raja.
Durant vos quatre matchs de la phase de poules, n’avez-vous pas été victime d’un mauvais arbitrage comme ç’a été le cas dernièrement pour la JSK ?
Je dois vous dire qu’on n’a pas à se plaindre de l’arbitrage, ç’a été, le moins que je puisse dire, correct. Nous avons perdu des matchs contre de grands clubs du continent. Je retiens toutefois que depuis le premier match face à la JSK où je n’ai pas bien aimé le rendement de mes joueurs, ces derniers ont beaucoup progressé. Malgré les défaites, sur le plan de la qualité du jeu qu’ils ont développé, je suis très optimiste pour l’avenir de ce groupe.
On vous laisse le soin de conclure…
Nous souhaitons la bienvenue à la JSK et toute sa délégation à Kinshasa. Je sais que ce déplacement leur fera sans doute rappeler un bon souvenir de l’époque où ils ont décroché leur premier titre africain. Certes, ça ne sera pas dans le même stade, mais il n’est pas loin de celui qui abritera notre confrontation. Nous avons été chaleureusement accueillis à Tizi Ouzou, nous allons faire de même. J’espère seulement qu’on pourra jouer devant un stade plein car avec nos mauvais résultats, les supporters ne sont plus mobilisés comme avant.

Publié dans : est JSK Raja Jean Florent Ibenge

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Eliminatoires Mondial 2022 (2ème tour) : Votre pronostic pour le match des Verts face à Djibouti ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4665 22/01/2020

Archive

Année
  • 2020
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir