Afrique

CSC : La CAF lève la sanction du huis clos et le match contre l'EST avec la présence des Sanafir

Lavagne «Mes joueurs ne sont pas des robots et on a raté la victoire»

Auteur : Samir K., Hamza S. jeudi 04 avril 2019 12:28

Soulagement dans le camp du CSC, puisque le recours introduit par la direction à sa tête Tarek Arama, auprès de l'instance africaine de football, a eu son effet positif. Surpris par la décision de la CAF de sanctionner le club d'un match à huis clos pour jets de fumigènes et toutes sortes de projectiles des Sanafir lors du match contre le Club Africain, Arama est sorti de son mutisme pour tirer à boulets rouges sur le commissaire au match marocain qui a rédigé un rapport accablant contre le CSC, alors que tout le monde a vu que ce sont les supporters du Club Africain qui ont provoqué la pagaille. Le recours introduit par la direction du CSC a eu son effet, puisque la CAF a rendu sa réponse hier après avoir étudié ce rapport et avoir vu les photos et les vidéos de cette rencontre, et s'est rendu compte que c'était un coup monté de toutes pièces pour priver le CSC de ses fans devant l'ES Tunis. La sanction est donc levée et le match face aux Tunisiens aura bel et bien lieu ce samedi avec la présence des Sanafir. Les coéquipiers de Benayada sont soulagés et seront plus motivés que jamais pour passer l'écueil de l'ES Tunis et atteindre le carré d'as de cette prestigieuse compétition africaine. Il faut donc s'attendre à une affluence des grands jours ce samedi et le stade Hamlaoui sera rempli comme un œuf. Les Tunisiens sont avertis et risquent de connaître le même scénario vécu par le Tout Puissant Mazembe lors de la phase des poules, lorsqu'ils ont pris une raclée de 3 buts à 0.
Benayada : «Ce sont les supporters tunisiens qui ont semé la pagaille»
Hocine Benayada estime que la levée de la sanction du huis clos par la CAF est logique et il se dit content pour les Sanafir qui seront présents à Hamlaoui pour les motiver face à l’ES Tunis : «On était surpris après la sanction infligée par la CAF au CSC, car nos supporters n’ont rien fait face au Club Africain, bien au contraire ce sont les supporters tunisiens qui ont semé la pagaille en fin de match et qui ont jeté des fumigènes et balancé toutes sortes de projectiles sur nos supporters. Cette levée de la sanction va nous faire beaucoup de bien sur le plan moral, surtout qu’il s’agit d’un match important face au tenant du titre. La présence des Sanafir ce samedi au stade Hamlaoui va nous motiver davantage et je leur demande de venir en grand nombre pour nous prêter main-forte. On leur promet de tout donner sur le terrain et durant les 90mn, avec l’objectif d’arracher une large victoire et pourquoi pas rééditer le scénario du TP Mazembe en nous imposant sur le score de 3 à 0 pour prendre option pour la qualification au carré d’as dans cette prestigieuse compétition, avant même le match retour au stade Radès.»
 

Lavagne «Mes joueurs ne sont pas des robots et on a raté la victoire»

Denis Lavagne le driver du CSC s’est exprimé en fin de match, en estimant que le nul concédé face à l’ESS n’est pas la fin du monde. «J’ai fait tourner l’effectif, en raison de la multiplication des matchs. Mes joueurs ne sont pas des robots et je pense que dans l’ensemble, les joueurs ont fourni une belle prestation et on mérite de gagner. Les joueurs ont joué un match pendant 120m, il y a quelques jours en arrière», et de poursuivre : «On a affronté une bonne équipe de l’ESS, mais on a réussi à marquer les premiers et on aurait même pu rajouter un deuxième but, mais l’efficacité nous a fait défaut. Les Sétifiens ont réussi à égaliser dans les dernières minutes de la partie. On a tenté de reprendre l’avantage et on avait la balle de ce second but dans le temps additionnel, mais en vain.»
«Face à l’ES Tunis, on doit gagner avec un score lourd»
Pour ce qui est du match aller des ¼ de finale de la Ligue des champions face à l’ES Tunis, le technicien français répond : «On va se concentrer sur le match contre l’ES Tunis et on va le préparer comme il se doit, puisque j’aurai sous ma houlette tout le groupe, avec le retour de Belkacemi, Aïchi et Chahrour», et de conclure: «Je mise sur la volonté des joueurs et s’ils seront dans leur jour, ils peuvent battre l’ES Tunis avec un score large comme ce fut le cas face au TP Mazembe. Quand mon équipe est dans son jour et évolue à son réel niveau, elle peut battre n’importe quel adversaire. On sait ce qui nous attend face à l’ES Tunis, mais on saura comment nous transcender et nous surpasser. J’ai bien étudié les points forts et les points faibles de notre adversaire. Je mise sur nos points forts pour déstabiliser l’arrière garde de l’ES Tunis et marquer beaucoup de buts, pour prendre option avant le match retour en Tunisie. On a les capacités et les qualités de mettre les Tunisiens en difficulté.»
«On est en train de bien gérer nos objectifs»
En conclusion le driver des Sanafir, estime : «Il y a des objectifs tracés et la Coupe d’Algérie est notre priorité et on est qualifiés en ½ finale. On veut remporter la Coupe d’Algérie et on visera aussi à aller le plus loin possible en Ligue des champions d’Afrique. En championnat, on a 33 points et la JSK est deuxième mais elle est en difficulté. On a trois matchs de retard et je crois qu’on peut revenir dans la course pour une place sur le podium. On tâchera de tout faire pour faire plaisir aux Sanafir qui méritent au moins un titre en fin de saison.»
 

Arama «On n’arrive pas à comprendre pourquoi la LFP n’a pas reporté ce match face à l’ESS»
Tarek Arama, le manager général du CSC, se dit étonné et ne comprend pas la décision de la LFP de ne pas reporter ce match contre l’ESS en déclarant ce qui suit : «On méritait de gagner ce match face à l’ESS et ce malgré que l’équipe ait été remaniée. Le coach a fait tourner l’effectif et je crois que les joueurs alignés ont tout donné sur le terrain et ont essayé de remporter la victoire, mais en vain. On était les premiers à marquer et on aurait pu éviter le but d’égalisation», et de conclure : «Je n’arrive pas à comprendre pourquoi la LFP n’a pas  reporté cette rencontre. On s’est entendus avec Hammar qui a accepté de reporter ce match, mais on a été surpris par la décision de la LFP de le maintenir à sa date initiale. On ne sait pour quelle raison cette rencontre n’a pas été reportée à une date ultérieure, même si la LFP savait qu’on a un match important samedi face à l’ES Tunis. En plus la commission fédérale de la Coupe d’Algérie nous programme le tirage au sort des ½ finales le jour de notre match face à l’ES Tunis.»
 

Publié dans : csc Benayada Amara Lavagne

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

CAN 2019 : Votre pronostic pour le match de l'Algérie face au Sénégal du 27/06/2019 ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4483 25/06/2019

Archive

Année
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir