Equipe d'Algérie

Brahimi : « C’est une grosse frustration de n’avoir rien gagné jusqu’ici avec Porto»

«Faux, je n’ai jamais eu de problèmes avec les fans»

Auteur : Moumen A. dimanche 15 avril 2018 08:40

Dans une interview accordée au magazine Onze-Mondial, le meneur de jeu algérien du FC Porto  est revenu sur ces quatre années passées sous   le maillot des Dragons au Portugal.   Yacine Brahimi qui fait long feu avec Porti, sachant qu’il s’agit d’une équipe qui capitalise ses pépites en les vendant très cher au bout de la seconde saison. L’ancien joueur du Stade Rennais et de Granada est revenu sur son parcours avec les champions d’Europe : «J’avais très  bien commencé. La deuxième année, je n’avais pas débuté de la même manière, mais ça allait. Après, c’est vrai qu’il y a eu un changement d’entraîneur et beaucoup de choses ont changé. Je suis arrivé ici, Porto gagnait tout et avait cette habitude de tout rafler. Moi, j’ai disputé une finale, perdue. C’est inconcevable de me dire que cette année, on ne va pas gagner de titre. C’est impossible.  C’est une grosse frustration de n’avoir rien gagné jusqu’à maintenant.»  
 «Faux, je n’ai jamais eu de problèmes avec les fans»
Interrogé à propos des supposées étincelles qu’il a eu avec ses supporteurs, l’année d’avant, Yacine Brahimi réfute ces rumeurs et précise qu’il n’était pas vraiment quelqu’un qui réagit souvent aux manoeuvres de déstabilisation  : «Il y a des choses qui avaient été mal interprétées. Moi, je ne suis pas du genre à faire des démentis ou dire que je n’ai pas dit ça, parce qu’à partir du moment où tu te justifies, c’est que tu as des choses à te reprocher. Aujourd’hui, avec les supporters, ça se passe vraiment bien. J’ai montré sur le terrain que ce qui avait été dit ou écrit était faux, que je suis un gagneur et que j’aime mon club. Les fans attendent de la détermination, de l’envie, de ne jamais baisser la tête et toutes ces choses   font partie de mon caractère.»
«Pourquoi Porto ne m'a pas vendu? C’est le destin, là je veux bien finir la saison»
Brillant lors de ces deux dernières saisons avec Porto, Yacine Brahimi avait aussi impressionné tout le monde «Pourquoi le club ne m'a pas vendu ? C’est le destin. Porto était un club habitué à gagner et sur les dernières saisons, on n’a rien gagné. Ce sont des choses que nous, joueurs, ne maîtrisons pas. J’ai un contrat, je suis heureux et je cherche juste à bien finir la saison.»
«Je travaille avec un super entraîneur, il est exigeant mais je m’entends bien avec lui»
«L’année dernière, c’était un peu compliqué, je devais partir, je ne suis pas parti. Je me suis retrouvé dans une situation un peu difficile, hors du groupe pendant tout le mois d’août. Comme ça ne s’est pas fait, je devais revenir à Porto.  Pendant quatre mois, je n’ai pas joué. Ensuite, j’ai effectué mon retour en Ligue des Champions, contre Leicester et je ne suis plus sorti de l’équipe. Cette saison, ça se passe bien. Je travaille avec un super entraîneur. Il est très perfectionniste, très dur. Avec lui, il ne faut pas avoir peur de beaucoup travailler, beaucoup s’entraîner parce qu’il est très exigeant. Il dit les choses face-à-face. Il a une relation d’homme à homme avec chaque joueur et je pense que c’est ça qui fait que le groupe est plus en confiance.»
«On me reproche souvent de choisir la solution individuelle mais…
Revenant sur son style de jeu, jugé très individualiste, et  qui agace certains,  Yacine Brahimi déclare : «À chaque fois que je rentre dans la surface, sur 10 possibilités de tir, je ne vais tirer que deux fois et huit fois je vais faire la passe. Ce qu’on m’a reproché le plus souvent, c’est surtout de jouer compliqué, par exemple au milieu du terrain, pas de jouer un deux contre un en solo. On m’a reproché de compliquer le jeu.»

«Je déteste l’injustice, j’ai du mal à prendre sur moi mais dans ma vie je suis calme»
Yacine Brahimi n’aime pas perdre et supporte très mal l’injustice sur un terrain de football. C’est en tout cas ce qu’il essaye d’expliquer, arguant par ailleurs qu’il est très calme dans sa vie  : «Je déteste l’injustice, alors c’est vrai que, parfois, sur le terrain, je réagis mal, j’ai du mal à prendre sur moi. Dans la vie, je suis quelqu’un de tranquille, posé.»

 

 

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Pensez-vous que le prochain Ballon d’Or sera autre que CR7 ou Messi ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4146 17/07/2018

Archive

Année
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir