Afrique

AS otoho 2 / MCA 0 : Arbitrage scandaleux à Owando

Le Mouloudia privé de deux penalties.

Auteur : T. Che lundi 12 février 2018 08:27

Pour son 63e match en Coupe d’Afrique et son retour en Champions League de la CAF, après une absence de sept ans, le Mouloudia d’Alger n’a pas été chanceux. Les dirigeants du club pensaient que la rencontre allait se jouer sur le rectangle vert. Finalement, elle s’est jouée dans les coulisses. Les Mouloudéens n’oublieront pas de sitôt ce 11 février et cet arbitrage scandaleux du trio camerounais composé de MM. Blaise Yuven Ngwa, Thierry Bruno Tocke et Pierre Enyegue. Ces trois arbitres ont joué un mauvais tour au vieux club algérois. Ils ont été derrière sa défaite, et étaient de très mauvaise foi au point où les dirigeants du Doyen, à leur tête le directeur général du club, Kamel Kaci-Saïdi, les a soupçonnés d’avoir choisi leur camp non sans une contrepartie. Bref, après l’arbitrage scandaleux du rwandais, Thierry Nkurunziza lors du match face au Club Africain, les Algérois sont encore une fois victimes d’un arbitrage catastrophique. Mais c’est bon pour faire son apprentissage en Afrique.  

Une prestation correcte en première mi-temps
Le trio arbitral a effectué du moins une prestation correcte et acceptable en première période. Certes, il a commis certaines erreurs au cours du match, y compris son assistant, ce qui a provoqué la colère de Bernard Casoni et Rafik Saïfi. Dans l’ensemble, il n’a pas influé sur le cours du match et même les joueurs ne l’ont pas beaucoup contesté. D’ailleurs, ils sont rentrés au vestiaire à la pause, satisfaits.

Intimidation à la pause puis… la catastrophe
Mais tout changera en seconde mi-temps. L’arbitre M. Blaise Yuven Ngwa a opéré un changement de 180°, au point où on ne l’a pas reconnu. Par la suite, on a vite compris que l’arbitre a été victime d’intimidation à la mi-temps de la part des responsables de l’AS Otoho. On pouvait même constater à la pause qu’il se passait des choses bizarres dans le tunnel sans que le commissaire au match n’intervienne.   

Les photographes empêchés de filmer le scandale
Les hostilités ont commencé dès l’entame de la seconde période lorsque les Congolais se sont attaqués à tout ce qui est algérien. Fini leur hospitalité et leur fair-play d’avant-match pour montrer leur véritable visage. Ils se sont attaqués aux quelques supporters mouloudéens dans les gradins, sans oublier les journalistes algériens, afin de les empêcher de filmer. Les cameramen et photographes ne pouvaient pas prendre de photos de cet après-midi scandaleuse.

Le 1er but de Cissé entaché d’un hors-jeu de plus d’un mètre…
Leur cinéma s’est poursuivi à la 58’ lorsque l’attaquant nigérien Mahamane Cissé ouvre le score en faveur de l’AS Otoho. Un but entaché d’un hors-jeu flagrant de plus d’un mètre. Lorsque l’arbitre camerounais, M. Blaise Yuven Ngwa, et son premier assistant ont validé le but, les joueurs du Mouloudia étaient très surpris. Ils n’en croyaient pas leurs yeux. Mais ceux qui ont de l’expérience comme Hachoud, Chaouchi et d’autres ont vite compris la sale besogne de cet arbitre malhonnête.  

… Obassi pousse la balle de la main pour inscrire le deuxième but
Les choses n’en resteront pas là. L’AS Otoho parvient à doubler le score par le biais de Obassi, après avoir poussé la balle de la main pour ensuite doubler la mise. Un but qui mettra les Congolais dans une position inconfortable lors du match retour. Un but que les Mouloudéens ont beaucoup contesté, en vain. L’arbitre était soi-disant convaincu, mais en réalité, il voulait le faire pour satisfaire les locaux.

Le Mouloudia privé de deux penalties
L’arbitre camerounais M. Blaise Yuven Ngwa ne s’arrêtera pas là. Il a privé le Mouloudia d’un penalty flagrant à la demi-heure de jeu, suite à une faute d’un joueur congolais sur l’attaquant Walid Derrardja. Les visiteurs n’ont pas beaucoup contesté, estimant que c’est une erreur d’appréciation et aussi par rapport au fait que l’arbitre était correct avant ce penalty non sifflé. L’arbitre a par la suite refusé encore une fois un autre penalty aux Algérois à la 79’. D’ailleurs, même les joueurs de l’AS Otoho ne s’attendaient pas à ce qu’une telle faute ne soit pas sifflée. Cet arbitre a aussi distribué des cartons jaunes gratuits, histoire de déstabiliser les joueurs du Mouloudia tels que Amir Karaoui et Abderahmane Hachoud.  
Les Mouloudéens sont désormais face à une réalité amère. Ils doivent passer le cap du premier tour, par tous les moyens. Les dirigeants, à leur tête le DG du club, Kamel Kaci-Saïd, a une idée sur les matchs de Coupe d’Afrique. Autre point très important, les Chnanoua doivent mesurer l’importance de cette rencontre pour soutenir les joueurs le jour du match.  
 

Publié dans : mca hachoud Karaoui. Blaise Yuven Ngwa

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Le Mouloudia d’Alger va-t-il renverser la vapeur au match retour face à l’AS Otôho ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 4005 23/02/2018

Archive

Année
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir