Interview

Hanni : « Mon but n'aurait eu aucune saveur sans ce succès face au Togo »

« La consigne d’Alcaraz ? Le rigueur, chacun doit faire sa part de boulot sur le terrain »

Auteur : Moumen Ait Kaci Ali samedi 17 juin 2017 02:10

Champion de Belgique, buteur avec son équipe et meilleur passeur  avec l’Anderlecht, cette année, Sofiane Hanni confirme aussi une saison pleine en sélection nationale. Véritable révélation des Verts lors de la dernière Coupe d’Afrique des nations 2017 jouée au Gabon, le capitaine d’équipe du club bruxellois a enchainé par deux réalisations en équipe nationale dont une décisive contre le Togo dans ce premier match des éliminatoires CAN 2019. Dans cet entretien exclusif qu’il accorde au Buteur, Sofiane revient sur sa réalisation pleine d’opportunisme marquée dimanche soir et nous parle de l’importance de ce premier succès décroché dans ces éliminatoires. Entretien ! 

Après votre but face à la Guinée, encore une fois vous avez été décisif face au Togo ; une réaction par rapport à cette réalisation qui donne la victoire aux Verts ?
Ça fait vraiment plaisir de marquer des buts en sélection, je suis à mes débuts et Hamdoulillah, j’arrive à concrétiser les rares actions que j’ai et me montrer décisif dans les quelques matchs que j’ai joués. Inch’Allah ce n’est que le début, le meilleur est à venir
C’est le but le plus important pour vous ou vous gardez le tout premier en sélection contre la Mauritanie ?
Je dirai que ce but est  spécial, d’abord parce que c’est la première fois que je marque à Blida en match officiel dans  un match  aussi important. Surtout qu’il nous permet de gagner après une Coupe d’Afrique des nations au Gabon très décevante. On avait   hâte de se rattraper et bien entamer les éliminatoires CAN2019. Remporter ce premier match est super important pour notre équipe, c’est bien aussi d’avoir gagné devant notre public à Blida et je suis fier d’y avoir contribué. 
Quelle analyse faites-vous de ce match gagné contre une équipe du Togo qui nous a créé quelques problèmes ?
 C’était un match compliqué, on est tombés quand même sur une belle équipe, ils avaient quelques très bons joueurs, techniques et surtout très impressionnants physiquement, avec des gabarits comme on en connait en Afrique. Je pense qu’on a fait une très bonne première mi-temps, où on s’est créé pas mal d’occasions, on aurait même pu tuer le match et regagner les vestiaires au moins avec deux buts d’avance
Comment expliquez-vous la baisse de régime de l’Equipe nationale en seconde période ?
Je crois qu’on a manqué de jus en seconde période. Il nous fallait un peu plus d’énergie pour montrer une meilleure maitrise, mais bon je pense que cela est dû au ramadan. Il faut dire que le Togo a tout essayé pour revenir au score mais à mon avis on a bien résisté et on est restés solides pour ne pas encaisser de buts dans ce match. 
C’est difficile de jouer un match comme ça deux heures à peine après la rupture du jeûne, comment avez-vous géré ce désavantage par rapport au Togo ?
On a essayé    de s’habituer pendant la semaine  en programmant les entrainements à l’heure du match. Après, on essayait de ne pas  se poser de questions, tout donner sans trop se soucier à la fatigue même si elle est forcément là. La consigne était de bien accomplir notre tâche sur le plan défensif et offensif en se livrant à fond jusqu’au bout. 
Racontez-nous un  peu ce geste que vous sortez pour éliminer le gardien et les défenseurs qui reviennent sur cette action du but ?
Dès que le ballon est en l’air, je vois Islam qui va au duel et  comme je sais qu’il a de fortes  chances de le  dévier, je me suis dit que ça va me permettre  de me retrouver en un contre un avec le gardien, je suis bien placé, et lorsque je reçois la balle, je vois le gardien qui est avancé alors je tente ce geste de lob qui m’a permis de tromper le gardien et éliminer les deux joueurs qui sont revenus derrière. Hamdoulillah, la suite est heureuse…
Sur une autre action, Islam vous offre une balle de but, vous avez le but grand ouvert mais vous avez préféré allonger pour servir Mahrez, cela signifie que vous avez bien retrouvé votre état d’esprit du groupe depuis l’arrivée d’Alcaraz ?
Vous savez, je dirai plutôt qu’on a retrouvé surtout notre jeu d’équipe. Chacun joue pour son camarade et fait l’effort nécessaire pour l’aider sur le terrain.  Après voilà, pour gagner des matchs comme  ça on doit jouer les uns pour les autres. Le plus important est de mettre l’intérêt de l’équipe avant tout autre chose. On doit travailler dans cet état d’esprit  et si on peut faire la différence individuellement c’est tant mieux mais la pensée doit être collective. En tout cas, c’est la consigne du coach national, depuis qu’il est là. 
Oui, mais vous aviez l’opportunité de marquer un doublé, comment avez-vous jugé de prolonger pour Mahrez ?
Effectivement, j’avais bien l’opportunité de marquer, je n’avais qu’à bien ajuster le ballon, parce que la passe d’Islam est vraiment un caviar seulement au moment où je faisais mon contrôle, j’ai vu  Mahrez seul et avant que je  tire le ballon, Riyad m’appelle et je décide de lui faire la passe. Je me suis dit que les défenseurs vont se jeter et ça serait plus facile pour Mahrez, malheureusement, le gardien fait un bon arrêt sur la tentative de Mahrez. J’aurais aussi fait une passe décisive mais c’était bien une belle action collective et le plus important ce sont les trois points.  
Certains ne sont pas convaincus de la manière avec laquelle vous avez gagné ce match, votre réaction ?
Je crois qu’près tout ce qu’on a vécu les mois précédents,  le plus important c’était  la victoire, bien sûr qu’on aurait aimé associer la manière dans ce succès mais bon, ce n’était pas évident. On sort d’un début d’éliminatoires CM 2018 difficile et d’une CAN pénible. Pour revenir au match, je pense qu’on  a eu des hauts et des bas. Après en seconde mi-temps, ça aurait été mieux de jouer plus haut pour essayer de tuer le match mais comme je l’ai dit, on était vraiment fatigués. Il y a aussi ce petit moment de doute dû  notre à  la Coupe d’Afrique ratée. On avait tellement envie de gagner que notre seul objectif était de renouer avec la victoire. C’est ce que nous avons pu réaliser surtout que c’était aussi le but tracé avant le début de ce rassemblement le 2 juin passé. 
Vous avez un peu connu  Ramy Bensebaini très jeune, comment vous le trouvez maintenant qu’il est devenu l’un des patrons de la défense algérienne ?
C’est clair que ce n’est plus Ramy qui était à Malines, il a beaucoup progressé, en plus il est jeune, il a beaucoup d’envie et de qualités. Il a aussi une grosse marge de progression, il n’arrête pas d’améliorer son niveau et c’est une très bonne chose pour l’équipe nationale de pouvoir compter sur un joueur de sa qualité.
Et qu’avez-vous à dire de ce jeune arrière latéral droit de 20 ans qui a été lancé par le coach Alcaraz ?
Franchement, il a montré de belles choses  à l’entrainement et sur le match je l’ai trouvé  assez bon. Je crois qu’il a bien saisi cette chance de pouvoir jouer titulaire en sélection à l’âge de 20 ans. Il connait l’importance de porter ce maillot de l’Equipe nationale et le fait de représenter le pays. Il a énormément d’envie et c’est ce qui va apporter plus de concurrence et de fraicheur au groupe. 
On vous a vu permuter avec Brahimi, ça se passe comment sur le terrain ?
Très bien, je connais Yacine et comment il joue, je commence à mieux m’adapter au jeu de Slimani et les autres aussi. Je prends mes repères sur le terrain en sélection et j’arrive à me retrouver avec tout le monde, tranquillement. 
La réaction du public envers vous vous a surpris ?
Non, je sais que le public algérien est un connaisseur et sait comment encourager ses joueurs, seulement, je pense qu’eu égard à tout ce qu’il a donné pour l’Equipe nationale, Islam ne mérite pas d’être insulté. 
Vous allez prolonger les vacances, un dernier mot au public algérien ?
Je remercie les supporteurs qui sont venus au stade, au fil du match, ils étaient finalement assez nombreux à venir nous encourager et cela nous a fait du bien. Vous savez, lorsqu’on joue devant un public pareil, on a envie de tout donner et je souhaite avant de finir une bonne fin de Ramadan à tout le peuple algérien. 

 

Publié dans : anderlecht Hanni RCS Anderlecht

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Opposés à Liverpool en 8e de finale de la LDC, Brahimi et le FC Porto vont-ils se qualifier pour les quarts ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3933 12/12/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir