Interview

Belmadi : «Guardiola va permettre à Mahrez de passer un palier»

«On ne met pas 70M€ juste pour un complément d’effectif»

Auteur : Saïd Fellak lundi 16 juillet 2018 11:59

Loin des rumeurs évoquant sa possible nomination à la tête du staff technique des Verts, Djamel Belmadi a accepté de nous parler du transfert de Riyad Mahrez vers Manchester City, club qu’il connaît parfaitement bien puisqu’il y a joué au début des années 2000. Entretien :

Après plusieurs mois d'attente et de longues négociations, Riyad Mahrez a fini par signer à Manchester City. Quelle a été votre réaction en apprenant cette nouvelle ?

Effectivement, ça a été de longues négociations, avec énormément de rebondissements. Ce n’est jamais facile ce genre de transferts, car ça englobe de gros montants, même si on est dans une période ou les montants de transfert n’ont plus de limite désormais. N’oublions pas aussi que Riyad était un joueur indispensable à Leicester et ce dernier ne voulait particulièrement pas le vendre. Maintenant, c’est une étape logique de progression. Il quitte Leicester après avoir réussi à faire un exploit en remportant la Premier League en 2016. J’ai entendu quelques gens le critiquer alors qu’il a été meilleur joueur d’Angleterre, ce qui n’est pas rien. C’est énorme. Il arrive désormais dans un grand club avec l’un des meilleurs entraîneurs au monde, voire le meilleur.

Pensez-vous qu’il va justement passer un palier à Man City ?

Quand on voit des joueurs comme Sterling, Sané, De Bruyen, comment ils sont venus au club et comment ils sont maintenant, ça vous dit tout. Ils ont passé un énorme palier et je pense que ça peut être le cas pour Mahrez. Ce sont des joueurs qui ont été métamorphosés par Guardiola. Mahrez a tout pour progresser encore. C’est vraiment un très bon club pour lui et Inch’Allah, il réussira.

Justement est-ce qu'il peut s'imposer au sein de cette équipe, sachant que la concurrence y est très rude, notamment en attaque ?

Dans les grands clubs, la concurrence est toujours rude. C’est pour cela que je parle de passer un palier. S’il voulait le confort, il serait resté à Leicester et aurait été titulaire pendant des années. Tous les grands joueurs doivent aller à un moment donné dans les grands clubs. Riyad doit donc passer par-là et à mon avis, le seul joueur qui joue dans son poste, c’est le Portugais Bernardo Silva. Avec tout le respect que j’ai pour ce dernier, Mahrez n’a rien à lui envier. Si la direction de Man City a mis autant d’argent sur lui, c’est qu’on compte forcément sur lui. N’oubliez pas aussi qu’il y a beaucoup de matchs dans une saison. C’est sûr qu’il y aura de l’alternance de temps en temps. Un peu ce qui se faisait la saison passée avec Aguero et  Gabriel Jesus. La concurrence est dans tous les postes. C’est normal, la saison est longue. Il y a la Ligue des champions, le championnat et les autres coupes nationaux. L’important pour Riyad, c’est d’avoir un temps de jeu suffisant pour rester compétitif et montrer qu’il peut être un titulaire en puissance.

Guardiola a tellement insisté pour l'avoir. Il aura fallu attendre le troisième mercato pour que le transfert se fasse enfin. Vous qui êtes coach, est ce que cela signifie que le coach catalan comptera sur lui à coup sûr en tant que titulaire, du moins lors des premiers matchs de la saison ?

Je ne suis pas dans la tête de Guardiola, mais je pense que oui. Tout laisse à penser que lorsqu’on tient absolument à recruter un joueur, c’est qu’on compte forcément beaucoup sur lui. J’ai eu un cas similaire lorsque j’étais à Al-Duhaïl. J’ai récupéré un joueur de Valenciennes et j’ai vécu le même scénario. Il m’a fallu trois périodes de mercato pour l’avoir au final. Maintenant, ça fait huit ans qu’il est au club et c’est l’un des meilleurs joueurs d’Asie. Si un entraîneur insiste sur un joueur, c’est qu’il a des idées bien précises sur comment l’utiliser. Il y a aussi un aspect important à souligner.

Lequel ?

Manchester City s’est fait éliminer en quart de finale de la Ligue des champions la saison passée. Le coach a donc sans doute fait une analyse de cette élimination. Il sait qu’il y a des choses à combler au sein de son équipe. Il doit voir en Mahrez ce joueur capable de lui faire passer ce palier. Après, il est clair que dans ce genre de club, on ne fait pas du social. On ne met pas 70 millions d’euros juste pour un complèment d’effectif. Guardiola sait qu’avec lui Manchester City peut passer un cap. Il peut être l’élément manquant de son dispositif offensif. Moi, personnellement, j’ai beaucoup d’espoir et d’attentes positives sur Riyad. Je sais que ça va être bien pour l’équipe et très bien aussi pour lui. C’est une très belle opération pour tout le monde.

Justement, Guardiola est connu pour être un coach qui fait progresser ses joueurs. Dans quel registre pensez-vous que Mahrez doit encore évoluer ?

Avec Guardiola, des joueurs comme De Bruyen, Sané, Sterling se sont aguerris et sont devenus des joueurs réguliers et surtout très efficaces. C’est là où Mahrez peut évoluer. Il peut aspirer à marquer davantage de buts et améliorer du coup ses statistiques personnelles. Il jouera dans équipe qui a souvent la possession de balle, ce qui n’était pas le cas lorsqu’il évoluait à Leicester City, puisque ce dernier  jouait surtout en contre-attaque. Là maintenant, il va devoir varier son jeu car maintenant ça va être un jeu de possession. Les adversaires joueront très bas et il y aura moins d’espaces que ce qu’il pouvait avoir lorsqu’il évoluait avec Leicester, même si en Angleterre, généralement, on ne calcule pas trop.

Guardiola est aussi très exigeant à la perte du ballon…

Effectivement. Quand on connaît Guardiola, on sait son exigence à la perte du ballon. Si à un moment, il avait privilégié Gabriel Jesus à Aguerro, c’est parce que l’Argentin ne pressait pas beaucoup l’adversaire à la perte du ballon. Mahrez à mon avis, va progresser sur ça. Il sera amené à faire un travail défensif aussi.

En quoi ce transfert va être bénéfique pour la sélection algérienne, selon vous ?

J’imagine qu’il va être bénéfique dans la mesure où un joueur cadre de la sélection joue désormais à un plus haut niveau. Il va évidemment élever son niveau de jeu. Si l’Equipe de France est autant performante, c’est que 100% des joueurs titulaires, mis à part Mbappé, évoluent tous hors du championnat de France. Je ne dis pas que le championnat de France est faible, mais par rapport aux autres  grands championnats européens, il n’y a pas photo. Quand tu t’entraînes qu’avec des internationaux et que tu joues les week-end avec l’obligation de toujours gagner, c’est clair que ça va te forger un mental de gagneur et on importe ça à sa sélection.

Vous avez joué à Manchester City par le passé. Même si c'était une autre époque, vous connaissez toutefois bien la maison et l'atmosphère des fans. Quel conseil donneriez-vous à Riyad ?

Je n’ai pas à lui donner des conseils. Il joue depuis longtemps en Angleterre et il connaît bien l’environnement là-bas et l’importance aussi des supporters. Après, ce que je peux lui dire, c’est de ne pas se prendre la tête, être naturel, tout donner et tout ira bien Inch’Allah. Il doit savoir qu’il est dans un très grand club d’Angleterre. Au niveau du palmarès, ce n’est pas United, Liverpool ou autre, mais il demeure un grand club historique en Angleterre. Il est très ancien. Il va rapidement prendre la mesure du poids de l’histoire de ce club. Bonne chance à lui et on est tous derrière lui.

Publié dans : Belmadi Guardiola Mahrez

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Sans Ronaldo, le Real Madrid peut-il remporter un titre cette saison ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4236 17/10/2018

Archive

Année
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir