Interview

Djebbour : «Bounedjah marche sur les traces de Saïfi et Slimani»

«Il ne faut pas oublier Atal» «Bougherra m’a dit que Belmadi fait un excellent travail à la tête de l’EN»

Auteur : Farid Abboud vendredi 18 janvier 2019 14:19

Vous êtes de retour en Algérie pour assister à la cérémonie du Meilleur Joueur Algérien . Quel est votre sentiment ?

Merci, c’est vrai que je suis là pour assister à cette cérémonie qu’organise Le Buteur et El Heddaf et qui est devenu un évèment très médiatisé. Je suis content d’y avoir assisté. Comme aussi, je suis content pour Bounedjah dont la consécration était prévisible vu ce qu’il a réalisé avec un parcours appréciable et plein de buts.

La cérémonie a connu la présence de beaucoup de stars dont l’ancien joueur du Real de Madrid, Roberto Carlos…

Ce n’est pas une nouveauté pour El Heddaf et Le Buteur d’inviter des stars mondiales. Un joueur comme Roberto Carlos n’est pas à présenter. Sa présence a réhaussé cette cérémonie. C’est une fierté pour celui qui reçoit le trophée de ses mains. Ça restera des moments gravés dans sa mémoire.

Que vous a dit Carlos à propos de sa visite à Alger ?

Il était impressionné par la ferveur et l’engouement des Algériens pour le football. Je lui ai dit qu’il n’avait encore rien vu par rapport à ce qui se passe dans les stades algériens durant le week-end. Il a compris que l’Algérie est un pays de football. En tous les cas, il a apprécié l’Algérie, lui qui veut toujours connaitre d’autres pays et d’autres cultures.

Beaucoup se demandent que devient Djebbour qui a disparu de la circulation.

Pour le moment, je suis à l’arrêt car j’ai décidé de prendre un laps de temps pour me reposer et penser sérieusement à mon avenir. Je vais devenir peut-être un homme d’affaires (rires).

Pensez-vous à vous reconvertir en entraîneur comme l’a fait votre ancien équipier Matmour ?

Franchement, je n’ai pas encore décidé si je vais raccrocher les crampons et me reconvertir en entraîneur. Chose qui sera une nouvelle expérience pour moi qui est loin d’être une mission facile. J’ai devant moi le temps nécessaire pour réfléchir à la question et prendre les décisions qui me conviennent.

Si on vous propose de jouer dans le championnat algérien, accepterez-vous cette offre ?

Oui, pourquoi pas, car le championnat algérien est très intéressant et est marqué par la rivalité et une sérieuse adversité dans certains matches. Ce sera une bonne expérience pour moi afin de relancer ma carrière. Donc, je ne refuserai pas une offre d’un des clubs algériens. Je prendrai très au sérieux cette opportunité si elle se présente.

Avez-vous une idée précise sur le championnat algérien ?

Bien sûr, j’ai une idée bien précise sur le championnat algérien et les clubs de mon pays. Je connais pratiquement tout sur ce championnat que je pourrais connaître mieux en ma qualité de joueur.

On revient à la cérémonie. Qui était votre favori avant l’annonce du nom du lauréat ?

À vrai dire, tous les présélectionnés méritaient cette consécration mais les statistiques de Bounedjah parlaient de lui après tout ce qu’il a réalisé avec son club au Qatar. Il a marqué plusieurs buts que ce soit avec Al-Sadd ou en sélection, puisqu’il a contribué à la qualification de la sélection nationale à la Coupe d’Afrique. Je souhaite qu’il reste le plus longtemps possible sur cette lancée.

Cette consécration devra lui servir de motivation pour l’avenir, n’est-ce pas ?

Il est clair que chaque joueur algérien rêve de gagner ce trophée et il constituera pour lui une vraie source de motivation. Actuellement, Bounedjah fait l’évènement. Il est sur les traces de Slimani qui a eu ce trophée avant de percer dans sa carrière. Bounedjah est en train de faire de même. Cela va lui donner encore plus de motivation pour la suite de sa carrière.

Ce sera aussi une motivation de plus pour les locaux, non ?

Comme je l’ai dit, Bounedjah est un joueur qui a commencé au championnat algérien comme Slimani avant d’aller monnayer son talent à l’étranger. À notre époque, il y avait Saïfi qui est parvenu à évoluer en Europe. Ces joueurs se sont illustrés en sélection de fort belle manière. Bounedjah est actuellement sur leurs traces.

Avez-vous suivi le parcours de Bounedjah ?

Franchement, je n’ai pas suivi son parcours car je ne suis pas un spécialiste encore moins un entraîneur ou un consultant. Mais avec mon expérience, je sais que le joueur a dû travailler dur pour en arriver là. Ce n’est pas facile de briller en sélection et aussi au sein de son équipe en championnat du Qatar.

D’aucuns estiment que le joueur doit désormais rallier un club européen. Quel conseil lui donneriez-vous?

Moi, conseiller Bounedjah ? (rires) Que voulez-vous que je lui dise ? Sauf de continuer à travailler et rester sur cette lancée en marquant le maximum de buts. Maintenant, le dernier choix qui est de rester dans son équipe ou aller jouer en Europe lui reviendra.

Que pensez-vous d’un autre joueur qui s’illustre dans le championnat français, à savoir Youcef Atal ?

C’est un excellent joueur qui est en train de réaliser un parcours exceptionnel avec son équipe dans ce championnat français. Ce n’est pas facile de se distinguer de cette façon au sein de son équipe et parmi la sélection. En tous les cas, le joueur a encore une grande marge de progression devant lui. Je suis persuadé qu’il va progresser davantage.

Auriez-vous aimé voir un joueur comme lui évoluer à vos côtés à l’époque ?

Il ne faut aussi pas sous-estimer les éléments qui étaient avec nous à l’époque car on a vécu nous aussi des moments inoubliables. Je dirais que chaque joueur appartient à sa génération. Aujourd’hui, Atal appartient à une génération qui veut marquer son passage en sélection, on leur souhaite tout le bonheur du monde.

La sélection a pu se qualifier à la CAN grâce à Belmadi. Qu’avez-vous à dire ?

C’est une bonne chose que les Verts se qualifient à la prochaine CAN sous la coupe de Belmadi qui est en train de réaliser un excellent travail. Il faut dire que la qualification est devenue une habitude pour nous. Je pense que l’EN va ouvrir une nouvelle page avec lui. J’espère qu’ils iront le plus loin possible. La mission ne sera pas facile mais c’est jouable pour notre sélection.

Que pensez-vous du travail qu’il effectue avec l’EN ?

 Belmadi connaît bien la sélection nationale pour avoir porté son maillot. Mais pour ce qui est de son travail, Bougherra, qui est proche de la sélection, m’a confié que Belmadi a une excellente méthode de travail et une approche extraordinaire avec les joueurs. Je pense que l’EN va progresser avec lui.

La CAN va se dérouler en Égypte. Que pensez-vous de ce choix ?

(Rires) Sincèrement, je n’aurais pas voulu qu’elle se déroule en Égypte car la sélection algérienne va subir toutes sortes de pressions là-bas. On sait très bien comment les choses vont se dérouler pour l’Algérie. Je n’étais vraiment pas trop chaud pour ce choix.

Apparemment, vous n’avez pas oublié ce qui s’est passé en 2009…

Je garde un très mauvais souvenir de ce qui s’est passé à l’époque. C’est pourquoi j’appréhende la présence de l’Algérie là-bas. J’espère vivement que le contexte ne sera pas le même lors de cette prochaine édition de la CAN.

Regrettez-vous des choses durant votre passage en sélection ?

C’est vrai que je regrette des choses qui me sont arrivées avec quelques personnes en sélection. Chose qui a influé négativement sur mon rendement. Mais je n’ai rien à dire. Je préfère laisser le passé derrière moi.

Quel message voulez-vous adresser aux Algériens ?

Je transmets mes salutations à tout le peuple algérien à qui je ne souhaite que du bonheur.

Publié dans : slimani Bounedjah Saïfi

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Sans Ronaldo, le Real Madrid peut-il remporter un titre cette saison ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4359 18/02/2019

Archive

Année
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir