Interview

Hanni : «Oui, j’avais envie de jouer davantage mais je ne pouvais contester les choix du coach»

«Leekens me disait qu’il appréciait mes qualités sans jamais me parler de mon temps de jeu»

Auteur : vendredi 03 février 2017 22:00

Même s’il affiche un état d’esprit irréprochable, Sofiane Hanni évoque, dans cet entretien exclusif, son regret de n’avoir pas été suffisamment utilisé par Georges Leekens durant cette CAN-2017. Très humble, le capitaine d’équipe du RS d’Anderlecht, auteur d’un but et d’une passe décisive en un laps de temps très réduit, regrette amèrement cette sortie du premier tour et révèle, pour la première fois, les vraies raisons de cette déconvenue des Verts au Gabon. Hanni parle aussi de sa relation avec ses camarades et refuse de commenter le départ du staff technique de l’EN. Entretien ! 

 

A tête reposée, comment analysez-vous cette CAN-2017 jouée au Gabon ?                                                                                                                        Je dirais plutôt que dans l’ensemble, c’était négatif comme participation, on ne peut pas le cacher, car j’estime qu’on est passés à côté de notre sujet. On espérait décrocher quelque chose en allant le plus loin possible mais bon, on reste sur une grosse déception parce qu’on n’a pas été très bons en matière de résultat, surtout qu’on est sortis dès le premier tour. Après, personnellement, j’ai pu avoir plus de temps de jeu que d’habitude et c’est ce qui m’a permis de montrer certaines choses. 

Pour une première participation, c’est une belle expérience pour vous, on va dire…
Oui, c’est sûr que c’est une bonne expérience mais on est déçus de notre élimination dès le premier tour. Lorsqu’on est compétiteur, on n’admet pas une telle sortie de la CAN.
La Tunisie et le Sénégal, qui étaient dans le même groupe, ont été éliminés en quarts de finale, cela laisse aussi des regrets, finalement notre groupe n’était pas si fort que ça, non ?
C’est clair, on a l’impression que cette CAN était vraiment ouverte, il y avait de la place pour  faire mieux. On se rend compte aussi  qu’il n’y avait pas un grand niveau. Lorsqu’on regarde des pays comme l’Algérie, la Côte d’Ivoire qui sont sortis dès le premier tour, et la Tunisie et le Sénégal éliminés tout de suite après on se dit aussi que la CAN ne sourit pas forcément aux meilleurs.
Votre coéquipier Kara Mbodji, le capitaine d’équipe du Sénégal, a déclaré au Buteur que la place de Hanni est sur le terrain et qu’il ne comprenait pas votre palce sur le banc, une réaction ?
Ça me fait plaisir de lire de tels éloges de la part de mon coéquipier. Mbodji est un ami, on se connaît très bien, on a discuté de la CAN. Contrairement à nous, le Sénégal est éliminé de manière cruelle, même s’ils avaient montré de belles choses en phase des poules. 
En Algérie, on vous considère comme la révélation des Verts à la CAN, on se demande pourquoi Leekens vous a caché, alors que votre apport était plus que souhaitable, avez-vous eu une discussion avec lui ?
Ecoutez, je dois dire qu’une équipe ne repose sur le talent d’un seul joueur. On a eu à le vérifier dans notre équipe où il existe des individualités de classe internationale. On a de grands joueurs dans notre sélection mais parfois, cela ne suffit pas. Je veux dire que dans un collectif, ce n’est pas à un joueur de faire la différence à lui seul. Après, je n’ai jamais eu de discussion particulière avec l’entraîneur Leekens par rapport à mon temps de jeu. 
Leekens vous parlait-il à l’entraînement ?
Oui, souvent il venait m’encourager en me disant qu’il aimait bien ce que je faisais à l’entraînement et qu’il fallait continuer à travailler. Il m’a tout le temps dit qu’il appréciait mes qualités et qu’il allait me donner ma chance. Mais bon, je savais que ça allait être dur parce qu’il y avait  pas mal de concurrence dans notre groupe.
On reproche justement au coach Leekens de vous avoir incorporé un peu tardivement, est-ce que vous avez eu ce sentiment en tant que joueur ?
Oui vraiment, franchement en tant que joueur, j’avais envie de jouer, je voulais apporter mon aide, surtout que je me sentais impliqué à cent pour cent. Sincèrement, c’est difficile de parler de ça en pleine compétition, mais maintenant je peux vous affirmer que j’ai toujours envie de jouer. Après, il fallait préserver l’esprit d’équipe. Le coach a fait ses choix, on devait en tant que joueurs les respecter et se tenir prêts pour pouvoir tout donner pour l’Algérie. J’étais plutôt dans cet état d’esprit-là quoi !
Vous êtes, avec Bensebaini, les grandes révélations algériennes de cette CAN, du coup, vous êtes devenus le chouchou du public, comment vous vivez cela ?
Dieu merci, je suis très content, ça me fait énormément plaisir. Lorsque je croise des Algériens en France ou en Belgique et qu’ils me félicitent malgré cette débâcle, je suis fier franchement de représenter ce peuple. 
Êtes-vous surpris de cet engouement des spécialistes et des supporteurs des Verts à votre égard ?
J’avoue  que c’est quelque chose de nouveau pour moi. Après comme je l’ai dit, je ne pense pas trop à ma performance individuelle, je pense plutôt au peuple algérien qu’on a déçu, après cette Coupe d’Afrique ratée. Ça nous fait mal de les voir peinés. Croyez-moi, nous aussi on souffre. Voilà, je le redis encore une fois, on est très déçus de n’avoir pas pu procurer de la joie au public algérien. Maintenant, la reconnaissance du peuple algérien est la meilleure des récompenses pour moi. Je suis heureux d’avoir donné une certaine satisfaction à nos supporteurs. 
Après tout ce que vous avez vécu au Gabon, l’expérience vous sera utile pour disputer une CAN au Cameroun en 2019, qu’avez-vous appris de cette dernière Coupe d’Afrique ?
Je crois que malgré cette première CAN, je suis en période d’apprentissage en Equipe nationale, c’est le cas pour beaucoup de jeunes joueurs en sélection. C’est sûr que cela va nous être bénéfique pour la prochaine Coupe d’Afrique, inch’Allah. C’est une expérience de plus pour nous, j’ai pu apprendre qu’il faut avoir une certaine mentalité dans le groupe pour espérer aller loin dans une CAN. Vous savez, dans une compétition comme ça, on apprend toujours. On sort, certes, déçus mais avec beaucoup d’enseignements, et cela nous permettra de revenir plus forts en 2019 au Cameroun.   
Il y aura d’abord les éliminatoires de la Coupe du monde 2018, sincèrement, vous y croyez ?
Bien sûr. Rien n’est perdu, on va jouer nos chances à fond, et je crois que ces éliminatoires vont se disputer jusqu’à la dernière journée de notre groupe. On sait que ça va être très difficile mais tant que mathématiquement tout demeure possible, on va se battre jusqu’au dernier match. 
Le départ de Leekens et de son staff  ne risque-t-il pas de perturber encore une fois la préparation du reste des matchs des éliminatoires CM 2018 ?
Franchement, cela dépasse nos prérogatives en tant que joueurs. C’est les affaires de la FAF et on fait confiance à nos dirigeants. Maintenant, le coach a pris une décision, on doit faire avec, on n’a pas le choix. On doit être irréprochables sur le terrain pour faciliter la mission du nouveau sélectionneur. Pour le reste, c’est à la FAF de gérer, ça ne nous regarde pas. On doit être performants avec nos clubs et travailler dur pour donner un plus à notre Equipe nationale. C’est ce qui est attendu de nous en tant que joueurs. Gagner les matchs car donner de la joie à notre peuple est notre seul souci. 
En parlant d’état d’esprit, on a vu des Egyptiens agressifs, les Marocains et les Tunisiens l’étaient aussi. En Algérie, on reproche à nos joueurs le manque de grinta et de férocité dans les duels, avez-vous ressenti cela ?
Parfois oui, je pense que c’est beaucoup plus par rapport à nos adversaires qui usent de jeu agressif contre nous. On a vu une certaine mentalité de la part de certaines équipes qui avaient une certaine envie et une rage de vouloir bien faire contre nous. J’avoue que ce sont des caractéristiques qui étaient propres à la sélection algérienne, il y a quelques années. C’est vrai aussi que dans cette CAN, c’est à ce niveau-là qu’on a pêché. On a perdu cet atout qui faisait notre force. Maintenant, ce qui est fait est fait, on va tout faire pour retrouver cet esprit. 
Revenons à votre club, vous avez été accroché par le Standard de Liège, elle s’annonce comment pour vous, cette saison ?
On va tout faire pour terminer champions de Belgique. Cela fait des années qu’Anderlecht n’a pas gagné de titre et ça fait beaucoup pour un club de ce standing. Concernant l’Europa League, l’objectif sera d’aller le plus loin possible, même si ça s’annonce très délicat face au Zénith Saint-Petersburg, une équipe plus aguerrie à cette compétition.  
Un dernier mot pour le peuple algérien qui affiche une satisfaction de vous avoir découvert lors de cette CAN ?
Je leur dis que ça me fait  énormément plaisir d’être encouragé par un public aussi reconnaissant et connaisseur.  Je les remercie tous pour tout le soutien qu’ils m’apportent. Encore une fois, on leur présente nos excuses parce qu’on sait qu’ils attendaient beaucoup de nous. Inch’Allah on va tout faire et donner le meilleur de nous-mêmes pour nous racheter lors des prochaines compétitions. 
 

Publié dans : equipe d'Algérie Hanni

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Neymar a-t-il fait le bon choix de quitter le Barça pour le PSG ?

Quel sera le futur club de Mahrez après ce mercato estival ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

11:26 | 2016-12-08 A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

A Manchester City, la percée des jeunes va entraîner la saison des soldes

Edition PDF

N° 3821 20/08/2017

Archive

Année
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir