Equipe d'Algérie

Medouar : «Ceux qui ne présenteront pas des garanties pour s’acquitter de leurs dettes seront privés de licences»

«Les dettes du CRB s’élèvent à 12 milliards et puis le dossier présenté à la CRL est vide» «Le cas de l’USMH est désolant, cette équipe doit désormais chercher où recevoir»

Auteur : Moumen A. vendredi 10 août 2018 08:26

Invité du forum de l’Organisation de la presse sportive algérienne, le président de la Ligue nationale de football est revenu, à l’occasion de son point de presse, sur les derniers préparatifs, à la veille du début du championant professionnel. Abdelkrim Medouar avance d’emblée que sur les 15 clubs concernés par l’interdiction de recrutement en raison de leurs litiges financiers avec la CRL, 5  seulement n’ont pas encore présenté des garanties nécessaires ou trouver des compromis avec les joueurs qui ont déposé leurs dossiers au niveau de la commission de règlements des litiges. «Il est clair que nous avons une mission difficile, mais avec l’aide de tout le monde, on y parviendra. Il y a beaucoup de problèmes chez nos clubs, et je suis ici devant vous pour donner quelques détails sur ce qui se passe actuellement. Les décisions du Bureau fédéral seront appliquées à la lettre, notamment en matière d’assainissement des clubs endettés. Seuls les clubs qui payent leurs engagements et ceux qui règlent leurs litiges à la CRL seront en droit de recruter. C’est une décision ferme prise par le BF qu’on tâchera de bien respecter.»

«Les décisions du Bureau fédéral seront respectées à la lettre !»
Interpellé à propos des clubs confrontés aux recommandations inflexibles concernant leurs conflits avec  la Commission de règlement de litiges, Abdelkrim Medouar : «Sur 15 clubs qui étaient interdits d’attribution de licences pour pouvoir recruter, plusieurs d’entre eux ont présenté des garanties nécessaires pour pouvoir s’engager et prendre part normalement à la nouvelle saison. A l’heure où je vous parle, des équipes sont au niveau du siège de la LFP pour tenter de trouver des solutions à leurs multiples problèmes.»

«Des avances sur les droits de TV seront versées aux clubs»
«On s’est réunis avec les présidents de club, après avoir aussi reçu la commission de l’audit des stades. On a tout tiré au clair, on a surtout présenté la situation financière de chaque club et proposé au BF de permettre aux clubs endettés de ne pas payer les frais d’engagement et les soustraire des droits de TV mais le BF a refusé, alors on a décidé de verser des avances aux clubs sur le compte de la LFP, en attendant que les clubs bénéficient de l’argent des droits de télévision pour leur permettre de sortir de la crise un petit peu.»

«On ne peut exhorter les clubs à respecter leurs devoirs en les privant de leurs droits»  
«Le contrat avec l’ENTV tire à sa fin et nous attendons la prochaine rencontre  avec le P-DG pour signer une autre convention. On espère que les 3e et 4e tranches seront versées dans les comptes des clubs. C’est leur droit et on ne peut pas exhorter nos clubs à respecter leurs devoirs sans leur octroyer leurs droits, sachant que le droit de retransmission est la seule et unique grosse  source financière de nos clubs.»

«Hormis Bouakeul, Boussaâda, Tizi Ouzou, Tadjenanet, Béchar, Mostaganem et Aïn M’lila, les autres stades sont homologués»
«Pratiquement tous les stades des clubs professionnels sont homologués. Il y a d’autres qui le seront bientôt, le temps de lever quelques réserves émises par la commission d’homologation. Je parle surcout des stades de Boussaâda, Bouakeul, du 1er-Novembre de Tizi Ouzou où on vérifie sur place la pose du gazon. Il y a aussi le stade de Mostaganem où plusieurs milliards ont été dépensés pour le rénover mais malheureusement, on nous a appris  que l’eau et l’électricité ne sont pas disponibles. Il y a aussi le stade Tadjenanet, normalement ce dimanche la commission devrait constater la mise en place des projecteurs. Cette commission doit aussi se rendre à Béchar pour un problème du terrain synthétique. Quant à Ain M’lila qui jouera son premier match à l’extérieur, on doit aussi s’y rendre une autre fois pour vérifier si les réserves émises par la commission ont été levées.»

«Le cas de l’USMH est désolant, cette équipe doit désormais chercher où recevoir»
«El Harrach a présenté un dossier en bonne et due forme. La domiciliation est appuyée par le président d’APC de Mohammadia qui a signé et approuvé que l’USMH recevra au stade du 1er-Novembre,  mais hier, ce même P/APC m’envoie une correspondance me stipulant que pour des diverses raisons, notamment d’environnement, on ne peut recevoir les matchs de Ligue 1 professionnelle. Je précise que la commission d’homologation de la LFP n’a émis aucune réserve alors je me demande où va recevoir l’USMH. Du coup, El Harrach doit chercher un stade où recevoir ses adversaires, à 48 heures du début de la compétition.»

 «Le CSC, l’ESS et l’USM Bel Abbès ont  récupéré leurs licences»
«Le dossier de la CRL est lourd et il est très difficile de pouvoir trouver des solutions rapides à ces nombreux dossiers. Il y a 8 clubs de Ligue 1 et 5 de Ligue 2 qui ont réussi à présenter des garanties. Le CSC, l’ES Sétif et l’USM Bel Abbès ont récupéré leurs licences en présentant des garanties suffisantes pour régulariser leur conflit avec la CRL.»

«Le MCO a présenté des garanties solides à la CRL»
«Tout le monde sait que la LFP veut absolument régulariser le problème des licences dans les plus brefs délais, mais avec des garanties comme l’a fait l’ESS. Ils ont présenté des chèques et ils ont récupéré leurs licences. Il y a aussi le Mouloudia d’Oran et son président Baba qui s’est  inquiété pour trouver un compromis et on a réglé les choses à l’amiable avec les joueurs qui attendent leurs dus.»

«Les dossiers de l’USB et l’USMH sont très compliqués, ils sont à l’étude»
«L’USB et l’USMH ont présenté aussi un dossier de régularisation au niveau de la Ligue. J’ai chargé une personne compétente pour étudier leurs dossiers. Il s’agit là de deux équipes très endettées. Ils ont fait ce qu’il faut pour l’engagement mais concernant la CRL, c’est toujours en litige. Ça reste un dossier compliqué mais il ne faut pas être pessimiste.»

«Les dettes du CRB s’élèvent à 12 milliards et puis le dossier présenté à la CRL est vide»
«Au CRB, il y a un énorme problème de communication. Le SG se présente, il dépose un dossier quasiment vide et s’en va. Les autres clubs ont présenté des dossiers peut être pas complets mais qui recevables. A l’heure où je vous parle, le CRB n’a trouvé aucun compromis avec les joueurs qui ont déposé leurs contrats à la CRL. Ils ont présenté un dossier d’engagement mais leurs dettes sont de 12 milliards.»

«Si le MOB régularise le dossier Sandjak, elle sera en règle vis-à-vis de la CRL»
«En Ligue 2, le RCR, qui a très bien appris de ses leçons, a récupéré ses licences en présentant des garanties solides. Quant au MOB, son problème est lié à ses antécédents, ils ont 2 milliards de dettes. Ce n’est pas si faramineux comparativement à d’autres. Ils ont un seul problème, s’ils régularisent Sandjak ou trouvent une solution avec lui, ils seront en règle vis-à-vis
de la CRL. Sinon leurs dettes resteront toujours au-dessus du 1 milliard, le seuil à ne pas dépasser selon la loi, pour pouvoir recruter.»

«La JSMB est sur le point de régulariser sa situation, alors que le RCK doit se mettre d’accord avec certains anciens»
«La JSM Béjaïa sur la bonne voie,  on a bien discuté et on s’est mis d’accord sur plusieurs points qu’on a jugé réalisables. Cette équipe doit trouver un compromis avec un joueur seulement pour descendre du seuil fixé, à savoir au-dessous de 1 milliard de dettes Ainsi donc, en plus des deux clubs de Béjaïa, le RCK et le CRB Ain Fekroun doivent aussi régulariser leur situation pour pouvoir recruter.»

«Aucun match ne sera reporté, c’est clair, net et précis !»  
Concernant la demande du report du match du Mouloudia contre le PAC, Medouar a affirmé : «On a établi un programme de compétition qu’on a présenté à la DTN et à la commission  médicale et au BF. Certains ont constaté qu’il était bien réfléchi, du moment que tout a été pris en considération, y compris les élections présidentielles. Maintenant, il faut que tout le monde sache que nous n’avons aucune intention de reporter les matchs du championant.»

«Les équipes engagées en Coupe arabe et en LdC doivent assumer, un point c’est tout !»
«Qu’on ne vienne pas nous dire qu’on représente l’Algérie ou je ne sais quoi, chaque équipe engagée en Coupe arabe, en Ligue des champions, en championant ou en coupe doit assumer. On est des amis mais si on commence à reporter les matchs, on n’en finira pas. Dès le début, j’ai été clair, net et précis, personne n’a le droit de s’immiscer dans notre travail.»

«Un grand club est réputé par ses titres, pas sur les colonnes des journaux»
«Zetchi m’a dit si un jour je te demande de donner une licence ou d’intervenir pour tel ou tel autre club, dénonce-moi devant tout le monde. Je dois dire que ce ne sont pas tous les clubs algériens qui ont des problèmes avec le CRL. Je ne tolèrerai aucune démonstration de force. Pour moi, un grand club, ce sont ses titres, pas ses déclarations dans les journaux.»

 «Les fonds de l’Etat doivent êtes distribués équitablement entre les clubs algériens»
«J’appelle toutes les sociétés qui aident à promouvoir le football en algérien à distribuer l’argent réservé aux clubs algériens de manière équitable. On constitue une force de propositions et parmi nos propositions, ce point est très important.»  

«La LFP doit être représentée au sein de la Commission d’arbitrage»
«La LFP sera représentée par l’un de ses membres dans la commission d’arbitrage. Ce n’est pas normal qu’on soit complètement absent, que les arbitres sont payés à partir des frais d’engagements des clubs des Ligues 1 et 2.»

 

 

Publié dans : Medouar

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Pensez-vous que le prochain Ballon d’Or sera autre que CR7 ou Messi ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4178 18/08/2018

Archive

Année
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir