Afrique

La CAN aura lieu en Egypte

Au départ, la CAF voulait reporter l’annonce jusqu’à mercredi, mais…

Auteur : Hamza R. mercredi 09 janvier 2019 14:57

C’est désormais officiel ! La prochaine édition de la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations se tiendra en Egypte. En concurrence avec l’Afrique du Sud, l’Egypte a remporté la bataille pour organiser la prochaine CAN, la cinquième fois de son histoire après les quatre éditions de 1959, 1974, 1986 et 2006. Au départ, c’était le Cameroun qui était désigné pour abriter la CAN, mais en raison du retard considérable constaté dans les travaux d’aménagement des infrastructures et la construction de nouveaux stades, il a été décidé par le comité exécutif de la Confédération africaine de football, le 30 novembre dernier à Accra, de retirer l’organisation de cette compétition à ce pays, pour éviter tout risque, en dépit ses assurances émises par le Cameroun. Hier, lors de la réunion du Comité exécutif qui s’est déroulée à Dakar, ses membres ont voté à l’unanimité pour l’Egypte. La phase finale de la CAN-2019 aura lieu entre le 15 juin et le 13 juillet.  

Au départ, la CAF voulait reporter l’annonce jusqu’à mercredi, mais…
La Confédération africaine de football a vite annoncé l’attribution de la prochaine édition de la Coupe d’Afrique des nations, au profit de l’Egypte, alors qu’au départ, la CAF avait envisagé de garder le secret et d’annoncer le nom du pays hôte, aujourd’hui mercredi, comme envisagé initialement, avant la reprogrammation de la réunion du comité exécutif. La CAF ne pouvait faire durer le secret, et voulait annoncer le pays hôte pour s’éloigner de la grosse pression médiatique. Aussi, il y avait la présence massive des journalistes égyptiens à la réunion du comité exécutif à Dakar, ce qui a mis les responsables de la CAF, notamment le président, M. Ahmad, à annoncer la nouvelle.
 
Le dossier de l’Afrique du Sud était plus solide, mais le volet financier a fait la différence
Pour revenir à cette histoire, il faut savoir que le dossier de l’Afrique du Sud était plus consistant par rapport à celui de l’Egypte, en matière de sécurité et d’infrastructures. La fédération sud-africaine a présenté un dossier en béton avec un nombre important de ville capable d’abriter la CAN, et des stades modernes, des terrains d’entraînement et surtout des infrastructures hôtelières de haute classe. Seulement, le gouvernement a décidé de ne pas allouer le moindre budget pour la CAN et c’est ce qui a fait la différence. Le gouvernement égyptien a pour sa part, mis de gros moyens sur le plan financier, dans le but de pouvoir organiser la CAN. Et c’est ce qui a joué en faveur de l’Egypte, même si sur le plan sécuritaire, le climat reste très tendu. D’ailleurs, la fédération locale a été dans l’obligation de programmer certains matchs à huis clos et en reporter carrément d’autres, à l’image du choc Zamalek-Al Ismaïly, afin de pouvoir sécuriser les fêtes de fin d’année, vu les gros risques sécuritaires.

16 voix pour l’Egypte, contre une seule pour l’Afrique du Sud
La victoire de l’Egypte a été tout simplement écrasante et lourde. L’Egypte a ainsi obtenu 16 voix contre une seule seulement pour l’Afrique du Sud. Avant de voter, les membres du comité exécutif de la CAF, ont tous eu des copies des rapports établis par les inspecteurs et notamment le cabinet d’audit « Roland Berger », afin d’étudier les deux dossiers et faire la comparaison entre eux. Il a été mentionné sur tous les dossiers deux pays et les membres du comité exécutif ont constaté par la suite que celui de l’Egypte était plus sérieux, surtout avec l’implication directe du gouvernement égyptien, contrairement à l’Afrique du Sud où la CAF a constaté le contraire. D’ailleurs, c’est ce qui a fait basculer la balance. Une écrasante victoire inattendue pour la population africaine, mais qui est logique selon les membres du comité exécutif : « Nous avons tous opté pour le dossier égyptien, car c’était celui qui paraissait le plus complet et le plus lourd avec une implication directe des autorités égyptiennes, contrairement au dossier de l’Afrique du Sud qui manquait ce critère ».  

L’Egypte, ça n’arrange pas les affaires de l’Algérie
Le choix de l’Egypte ne va sans aucun doute plaire au sélectionneur national, Djamel Belmadi. Ce dernier avait une préférence pour l’Afrique du Sud, notamment à cause du climat le pays des Pharons au mois de juin, qui ressemble beaucoup à celui du Qatar, avec une très forte chaleur et un taux d’humidité. Le sélectionneur avait déclaré, il y a plus de deux semaines : « L’Egypte, c’est à peu près le même climat que le Qatar au mois de juin concernant l’environnement et les conditions de jeu. C’est quasiment impossible pour un joueur d’évoluer sous un taux d’humidité et une chaleur énorme. Et cela concerne toutes les équipes de la CAN, pas seulement l’Algérie. En plus de ça, la compétition se jouera en fin de saison et les conditions climatiques en Afrique du Sud sont plus agréables, c’est l’hiver chez eux. De ce point de vue, je préfère que la CAN se joue en Afrique du Sud ».
Un programme de préparation selon le pays hôte
Désormais, Djamel Belmadi devra établir dans les prochains jours, un programme de préparation, selon le pays hôte, qui est l’Egypte. Le sélectionneur national va se réunir avec ses assistants et le manager général des équipes nationales, Hakim Medane dans les prochains jours, afin d’établir le programme de préparation et celui des matchs amicaux. L’entraîneur national va étudier aussi le tirage au sort de la phase finale de la CAN, afin de choisir les adversaires durant la période préparatoire.
 

Publié dans : can Egypte

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Riyad Mahrez peut-il devenir un jour un titulaire indiscutable dans l'effectif de Manchester City ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4380 21/03/2019

Archive

Année
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir