Ligue 1 & 2

JSK - MOB (J-1) : Dumas : «Un derby ça se gagne !»

Les nouvelles recrues : «Laissons-leur le temps aux nouvelles recrues»

Auteur : Lyès Aouiche jeudi 10 janvier 2019 14:13

Les Canaris qui restent sur une précieuse victoire arrachée en déplacement face à la JSS, s’apprêtent à livrer une autre chaude empoignade face au MOB pour le compte de la 17e journée du championnat. Le match de demain après-midi revêt son cachet spécial de derby kabylo-kabyle et s’annonce attrayant. Malgré la période difficile que traverse le club adverse, la rencontre ne va pas déroger à la tradition, ça sera encore une fois serré entre les deux équipes. Néanmoins, le coach avoue qu’à deux jours du match, on ne sent pas vraiment qu’un derby se profile à l’horizon. Vu les relations fraternelles entre les deux régions, les débats semblent être dépassionnés. Bref, l’entraîneur Franck Dumas s’est exprimé en conférence de presse, hier matin, et est revenu sur toute l’actualité de la JSK, notamment son début réussi de la phase retour et du derby d’aujourd’hui face au MOB : «Nous restons sur une victoire amplement méritée acquise en déplacement face à la JSS. Mon équipe a eu une belle réaction après l’élimination en coupe. Je pense que les joueurs ont été réceptifs à mon message et ont eu le rendement escompté. Cela nous a donc permis de préparer le match suivant dans la sérénité, et la concentration est totale. S’agissant du caractère du match qui est un derby, c’est comme dans tous les autres championnats du monde, un derby ne se joue pas, il se gagne. La victoire sera donc notre principal objectif ce vendredi face au MOB».

«Il n’y a pas eu de tsunami après la coupe»
La sortie précoce de la JSK de la coupe d’Algérie a laissé des séquelles sur le mental des joueurs surtout que l’adversaire, l’IRB Ghriss, est un club de division inférieure. Depuis, le coach et toute son équipe ont remobilisé le groupe et actuellement celui-ci se porte mieux sur le plan psychologique. Sur cette question, Dumas affirme : «Il n’y a pas eu de tsunami après notre élimination en coupe.  J’estime que la page de la coupe est tournée et qu’on se concentre désormais sur le championnat. Il y a eu un gros travail qui a été effectué depuis et à présent le groupe va mieux sur le plan psychologique».

«On se donne les moyens pour être performant et gagner»
Ayant réduit l’écart à quatre points avec le leader, l’USMA, qui reçoit ce week-end la formation du PAC, l’entraîneur Dumas affirme que l’objectif est de rester sur la lancée des résultats positifs et s’éloigner de la pression. Selon lui, la progression est toujours le mot d’ordre : «Nous travaillons pour assurer la continuité des bons résultats. Ce faisant, on se donne tous les moyens pour être performants et glaner les trois points du derby».

«Le MOB s’est renforcé, il faut respecter l’adversaire»
A propos de l’adversaire qu’il a déjà affronté lors de la phase aller, Dumas ajoute : «J’ai eu l’occasion de connaître le MOB au match aller. Le premier derby a été très animé. L’équipe s’est renforcée cet hiver, il va falloir respecter l’adversaire et garder les pieds sur terre. On vise à réaliser une autre belle performance pour confirmer notre dernière victoire».

«C’est un derby entre amis, plus serein qu’autre chose»
Au sujet de son avis sur l’aspect spécifique du match qui est un derby de la Kabylie, Dumas explique : «Je sais ce qu’est un derby pour en avoir joué beaucoup quand j’étais encore joueur et aussi comme entraîneur. Généralement, un derby polarise toute l’actualité, des semaines durant, voire plus, ce qui n’est apparemment pas le cas pour ce derby entre la JSK et le MOB. Peut-être le fait que les deux équipes sont amies. C’est plutôt très serein et ça annonce une grande sportivité et en tout cas c’est le plus important».

«Ça doit être une fête du football et non pas l’indiscipline et la violence»
Profitant de son intervention quelques heures avant le derby, le coach Dumas a saisi l’occasion pour appeler les supporters à faire preuve de sportivité et que la fête soit totale sur les gradins et entre les joueurs sur le terrain : «Ce derby doit être la fête au stade et dans toute la région. Il ne faut pas laisser place à l’indiscipline et à la violence. Nous voulons vraiment voir de belles images, il faut absolument préserver l’image et la réputation des deux clubs, c’est plus important que le résultat final du match».

«L’objectif est d’enchaîner un deuxième succès»
Quant à l’objectif tracé pour le match de demain face au MOB, Dumas avoue que ses joueurs sont très motivés pour enchainer une deuxième victoire de suite : «Les joueurs ont eu une belle réaction à Saoura. C’est en réalité ce que je disais lors de la phase aller, j’ai vu des enfants grandir, du statut d’adolescent à l’aller je veux désormais voir des adultes confirmer. Mes joueurs doivent avoir des responsabilités positives, ne pas jouer sous la pression. On a beaucoup travaillé cette semaine et nous allons chercher la continuité des résultats. On vise un deuxième succès de suite».

«Mon équipe a des qualités techniques et physiques»
L’entraîneur Franck Dumas ne veut pas s’enflammer. Il explique qu’il reste encore du travail à faire et qu’il est toujours fidèle au projet du club. Il affirme que la JSK renferme un bon groupe qui est en train de progresser : «Les jeunes ont progressé et c’est mon objectif. Mes joueurs ont des qualités techniques et physiques. Si on a mis fin à sept ans sans victoire à Bechar, c’est une preuve que l’équipe travaille beaucoup».

«Souyed a confirmé qu’il a des qualités»
Face à la JS Saoura, l’axial Souyed a bénéficié de la confiance de son entraîneur et a joué titulaire aux côtés du capitaine Saadou. A propos de la prestation de cet élément, Dumas a esquissé un large sourire qui témoigne de toute sa satisfaction avant de déclarer : «Le rendement de Souyed face à la JSS est satisfaisant. Il a prouvé qu’il a mérité sa place de titulaire. A travers Souyed, je dois dire que tous les jeunes ont progressé. Ça travaille dur et nous récoltons les fruits aujourd’hui».

«Avec moi, personne n’est titulaire à part entière»
L’entraîneur Franck Dumas rappellera en outre qu’avec lui aucun joueur n’a le statut de titulaire à part entière : «Tous les joueurs travaillent pour le même objectif. Personne n’est titulaire à part entière».

 J’espère qu’il fera beau ce vendredi»
Par ailleurs et à propos de l’affluence attendue pour le derby, le coach kabyle dira : «J’espère que le temps qu’il fera ce vendredi sera favorable et permettra aux supporters de venir nombreux au stade pour assister au match. Nous jouons sur une pelouse en synthétique espérons qu’elle ne sera pas gorgée d’eau car cela rendra le jeu difficile».

Les nouvelles recrues :
«Laissons-leur le temps aux nouvelles recrues»
Sur un autre registre, Franck Dumas a abordé le volet recrutement hivernal. Il a souligné que pour l’instant la JSK a engagé trois nouvelles recrues et le dossier demeure toujours ouvert. Interrogé sur son avis sur les trois nouveaux joueurs dont deux qui ont joué face à la JSS, en l’occurrence Benchaïra et Belgharbi, Dumas affirme : «Il faut laisser le temps aux nouveaux pour mieux s’exprimer. Je ne peux pas pour le moment donner mon avis, ils nécessitent encore du temps pour mieux s’adapter. Autrement dit, il faut rester patient et ne pas leur mettre la pression sur les épaules».

«Benchaïra est à 100 %, les deux autres doivent travailler davantage»
Et d’ajouter : «Pour vous parler brièvement de la prestation des nouvelles recrues pour leur première apparition, je peux dire que Benchaira est à 100 % de ses moyens tandis que les deux autres ont encore du travail à faire. Ils ont accusé un retard sur le plan physique sachant qu’ils sont restés longtemps à l’arrêt, mais ne sauraient tarder à revenir à leur niveau».

«Benchaïra est le n° 8 que je voulais»
Mohamed Benchaïra a joué titulaire face à la JSS et le coach Franck Dumas semble être satisfait de sa première sortie. A ce propos, il dira : «Benchaïra est le véritable n° 8 que je voulais. C’est un joueur qui a d’énormes qualités techniques et physiques. Il apporte un plus tant pour les attaquants que pour les défenseurs. Avec sa présence, Benkhelifa aura un bon soutien au milieu et c’est positif pour le rendement collectif».

«Tant que c’est encore ouvert, le mercato reste d’actualité»
Sur son intention de recruter d’autres nouveaux joueurs, le coach Dumas explique : «Nous sommes à quelques jours de la fin de la période des transferts. Tant que c’est encore possible de recruter nous ne fermons pas la porte. Ça doit être un recrutement fait sur la base de nos besoins. On ne recrute pas juste pour le plaisir de renforcer l’effectif».

«C’est possible qu’on prenne des joueurs pour la saison prochaine»
A défaut de trouver des joueurs confirmés et d’expérience à quelques jours de la fin du mercato, Dumas assure que le club n’écarte pas la possibilité d’investir sur des jeunes pour le prochain exercice : «Il ne faut surtout pas détruire le travail accompli par les jeunes lors de la phase aller. Pour vous dire, à propos du recrutement, c’est aussi possible qu’on opte pour des éléments qu’on trouvera la saison prochaine. Là, je dois vous expliquer qu’il va peut-être falloir anticiper sur le départ de certains éléments. Ce n’est pas encore sûr, ça reste une possibilité, je le précise».

«Uche est là et restera avec nous»
En conclusion de son intervention devant les médias, l’entraîneur Franck Dumas est revenu sur cette polémique qui a marqué l’après-match de la JSS, notamment concernant l’avenir de l’attaquant Uche, Dumas a déclaré : «Uche est venu me voir au lendemain du match de la JSS pour se renseigner sur tout ce qui a été dit à son sujet. Personnellement, je l’ai rassuré en lui disant que tout ce qui a été dit et écrit est faux. Uche est avec nous et restera toujours avec nous».

« Je ne tolérerai pas qu’on perturbe mes joueurs, je suis là pour les protéger »
Et d’ajouter : «En tant qu’entraîneur et premier responsable des joueurs, je me dois de les protéger. Je ne tolérerai pas qu’on perturbe mes joueurs et à ce propos j’ai pris la décision, avec la direction, de porter plainte pour diffamation. Il n’a jamais été question de libérer Uche».

-------------

… et un bon anniversaire à Zywotko
Hier, l’entraîneur en chef de la JSK, Franck Dumas, a soufflé sa 51e bougie. Cependant, un autre ancien entraîneur, qui a marqué l’histoire du club, a fêté le même jour son anniversaire. Il s’agit du coach emblématique, Stefan Zywotko.  En cette occasion, le président Mellal, au nom de toute la famille de la JSK, lui a souhaité un heureux anniversaire. Emu, le Polonais, 99 ans hier, était très touché par cette initiative. L’ancien entraîneur n’a pas manqué de passer un bonjour spécial à toute la Kabylie.

------------

La direction dément le désaccord entre Mellal et Khial
Dernièrement, des rumeurs ont circulé à propos d’un différend qui aurait éclaté entre le président Cherif Mellal et Aziz Khial, un dirigeant du club qui n’a jamais lésiné sur les moyens pour aider la JSK. Hier, l’enfant de Tigzirt était présent à l’entraînement aux côtés du président Mellal, ce qui a donc mis fin aux rumeurs. La direction kabyle a même posté la photo prise par les deux hommes pour démentir toutes les fausses informations qui ont circulé ces derniers temps.

----------------

L’anniversaire du coach fêté dans le vestiaire
A l’issue de la séance d’entraînement d’hier matin, les joueurs ont été invités à rester au vestiaire pour fêter l’anniversaire de leur entraîneur Franck Dumas. La cérémonie a eu lieu dans une ambiance extraordinaire. L’état d’esprit des joueurs est positif à quelques heures du derby kabyle face au MOB et tout le monde est concentré sur le match et sur l’objectif de glaner les trois points.

 

 

Publié dans : JSK USMA MOB PAC Dumas Mellal et Khial

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Sans Ronaldo, le Real Madrid peut-il remporter un titre cette saison ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4327 17/01/2019

Archive

Année
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir