Equipe d'Algérie

Gourcuff en pole position par rapport à Halilhodzic

Zetchi a eu de mauvais échos sur Halilhodzic

Auteur : Hamza R. mercredi 13 juin 2018 08:54

Bien que Rabah Madjer soit toujours en poste de manière officielle, on ne parle que de l’identité du nouveau sélectionneur qui succèdera à l’ancien capitaine de l’EN, championne d’Afrique en 1990. Que ce soit président de la FAF, membres du BF ou la presse, le sujet du sélectionneur est devenu une priorité. Pour le président de la fédération Kheireddine Zetchi ainsi que les membres de son bureau, on s’est mis rapidement à la recherche d’un nouveau sélectionneur, répondant à des critères bien précis. C’est depuis la défaite des Verts à Lisbonne face au Portugal que les choses ont pris une autre tournure, même si la décision de limoger Rabah Madjer a été prise au lendemain de la rencontre face au Cap-Vert. Dans notre précédente édition, on avait évoqué une approche de la FAF avec l’ancien sélectionneur, Christian Gourcuff. Zetchi avait, en effet, confié la mission à ses proches de sonder l’ancien sélectionneur. C’est ce qui a été d’ailleurs fait avec Vahid Halilhodzic, mais ce n’était qu’une approche, sans plus. Hier, une source à la FAF nous a fait savoir que c’est Gourcuff qui est le favori pour succéder à Rabah Madjer. C’est d’ailleurs la préférence du président de la FAF, Kheireddine Zetchi, même si dans la liste de la FAF, on trouve aussi deux autres noms que nous avions évoqués, à savoir Carlos Queiros, sélectionneur d’Iran, et Rolland Courbis.  

Il connaît parfaitement le groupe et a fait un travail remarquable
Notre source nous a indiqué que Kheireddine Zetchi est très motivé pour engager Christian Gourcuff, par rapport au travail remarquable effectué par le technicien breton et sa parfaite connaissance du groupe et des maux du football algérien : «Le président a un penchant pour Gourcuff qui connaît la maison, les maux du football algérien et surtout les joueurs. Le travail effectué par cet entraîneur est vraiment remarquable et cela semble constituer un atout de taille pour le président Zetchi.

Il jouit du soutien total de tous les joueurs
Autre point très important qui sera déterminant et qui pourrait faire basculer la balance en faveur de Christian Gourcuff par rapport à Vahid Halilhodzic, c’est le soutien total des joueurs et la confiance placée en lui. Avec Gourcuff, il y avait rarement des mécontentements au sein du groupe. Il avait sa manière de gérer le groupe qui s’est avérée payante puisqu’il a imposé le respect à tous les joueurs, même à ceux qui ne jouaient pas. Sous sa coupe, on se donne à fond, ce qui nous amène à dire qu’on aura forcément une Equipe nationale avec un tout autre état d’esprit, contrairement à celle coachée par Madjer. On a parfois l’impression que les joueurs n’ont pas cette envie de jouer pour la sélection.

Il ne reste qu’à le convaincre
Mais il reste à Zetchi de convaincre Christian Gourcuff d’accepter la proposition algérienne et de résilier son contrat avec Al Gharrafa. Gourcuff n’est pas contre l’idée de revenir et il l’aurait confié à l’émissaire de Zetchi, mais il souhaiterait avoir carte blanche pour mener à bien sa mission. Un point que le président Kheireddine Zetchi acceptera et avec plaisir, histoire de laisser le coach travailler dans de bonnes conditions.  

Zetchi a eu de mauvais échos sur Halilhodzic
Pour ce qui est de Vahid Halilhodzic, il est vrai que le président Kheireddine Zetchi a sondé cet entraîneur, en vue d’un retour en sélection. L’entraîneur qui a conduit les Verts au deuxième tour de la Coupe du monde est réclamé par tout un peuple. Face à la pression exercée par le public et certains médias, Zetchi a fait une première approche indirecte avec Halilhodzic. Mais entretemps, des proches du président lui ont déconseillé d’engager Halilhodzic, à cause de sa mentalité qualifiée de très difficile. Ceux qui se souviennent de son passage, notamment ceux de la FAF, peuvent le confirmer puisqu’il était en conflit permanent avec l’ancien président, Mohamed Raouraoua. Autrement dit, Zetchi a eu de mauvais échos sur Halilhodzic, ce qui joue en faveur de Christian Gourcuff.

Il veut un entraîneur qui connaît la maison
Selon notre source proche de la FAF, le président Kheireddine Zetchi ne veut pas s’aventurer en recrutant un entraîneur qui ne connaît ni la sélection, ni le football algérien. Il veut ainsi un technicien qui n’a pas besoin de temps d’adaptation pour connaître le groupe puisqu’il n’y aura aucun stage en juillet et août, avant la reprise des éliminatoires de la CAN 2019 et cette rencontre face à la Gambie à Banjul. Seuls Gourcuff et Halilhodzic remplissent ces critères, à un degrés moindre, Rolland Courbis.

Le BF se concertera le 24 juin prochain
Le 24 juin prochain, les membres du Bureau fédéral vont se concerter sur l’identité du nouveau sélectionneur national, après l’annonce de la fin de mission de Madjer. Les membres du BF seront ainsi appelés à donner leurs avis sur Gourcuff et Halilhodzic, même si tous les chemins mènent vers le Français.
 

Publié dans : Halilhodzic gourcuff Zetchi.

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Pensez-vous que le prochain Ballon d’Or sera autre que CR7 ou Messi ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4176 16/08/2018

Archive

Année
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir