Equipe d'Algérie

Côte d'Ivoire - Algérie / Ibrahim Kamara: «L’Algérie n’est pas imbattable, on n’a pas peur»

Il s’est montré très confiant hier en conférence de presse

Auteur : M. A. jeudi 11 juillet 2019 11:22

Le sélectionneur des Eléphants, Ibrahim Kamara, s’est présenté, hier, en conférence  de presse pour évoquer la prochaine sortie de son équipe face à l’Algérie en quarts de finale de la CAN 2019. Et le moins que l’on puisse dire est que Ibrahim Kamara s’est montré très confiant avant le choc d’aujourd’hui. Le sélectionneur ivoirien a notamment déclaré que son équipe n’avait pas peur de son adversaire.

«Si l’Algérie a des qualités, elle a aussi des faiblesses»
Alors que l’Algérie a impressionné les observateurs depuis le début de la CAN avec quatre victoires en autant de matchs, le sélectionneur de la Côte d’Ivoire a évoqué l’état de forme actuelle des Verts : «L’Algérie est nettement favorite de la compétition et du match à venir. Elle est costaude avec des statistiques exceptionnelles. Après, l’Algérie ne nous fait pas peur. Si on met tout ce qu’il faut, il n’y a pas de raison de perdre ce match. Si on le perd, alors l’équipe en face aura mérité sa victoire. Et si l’Algérie a des qualités, elle a aussi des faiblesses. Il faut oublier que l’Algérie a marqué neuf buts et qu’elle en n’a pas encaissé.»

«Nous ne sommes pas en 2015, mais en 2019»
Le premier responsable de la barre technique de la Côte d’Ivoire a aussi été interrogé sur la dernière rencontre qui a opposé les deux sélections en 2015 ; une rencontre qui s’était soldée par un succès des Ivoiriens : «Nous ne sommes pas en 2015, mais en 2019. L’équipe a beaucoup changé. C’est sûr que 2015 nous a laissés de beaux souvenirs. Mais il faut se projeter. Aujourd’hui, l’Algérie a une nouvelle équipe, la Côte d’Ivoire également. Le match de demain (Ndlr, aujourd’hui) nous dira si on est capables de rééditer le score de 2015 ou non.»

«Même en construction, la Côte d’Ivoire reste la Côte d’Ivoire»
Le sélectionneur ivoirien a ajouté concernant le rendez-vous de ce jeudi et sur les chances de son équipe de se qualifier pour les demi-finales de la CAN : «Nous sommes toujours dans le même état d’esprit, c’est-à-dire combatif. L’Algérie est une bonne équipe qui a réussi à  marquer neuf buts, sans en encaisser aucun. On ne peut pas dire que l’Algérie est au sommet mais elle est dans une dynamique que tous les entraîneurs aimeraient avoir. Aucune équipe n’est imbattable. Même en construction, la Côte d’Ivoire reste la Côte d’Ivoire. Nous ferons tout pour atteindre l’objectif qui est de passer ce tour. Notre idée est de préparer les gars lors de ce tournoi, en prévision de l’édition de 2021.»

«On peut mieux faire dans le jeu, mais…»
Alors que le jeu des Ivoiriens a été beaucoup critiqué, le sélectionneur des Eléphants dira : «On peut mieux faire dans le jeu, mais en compétition, il faut toujours essayer de gagner. Nous sommes là pour donner une idée de la compétition à nos garçons dont la plupart découvrent la CAN. C’est vrai qu’il y a des choses à corriger, même si nous avons réussi à nous sortir de situations compliquées. Il y a toujours des modifications qu’on apporte selon l’adversaire et selon l’équation qu’on à résoudre. Mais il ne faut pas s’attendre à un chamboulement à tout va de l’équipe de départ.»

«Ce n'est pas un avantage d'avoir joué un match à Suez»
A la question de savoir si le fait que son équipe ait joué un match à Suez, contrairement à la sélection algérienne, soit un avantage pour les Eléphants, le sélectionneur de la Côte d’Ivoire dira : «Ce n'est pas un avantage d'avoir joué un match à Suez. On était au Caire, et nous avons joué le Mali ici qui lui était à Suez, La suite, vous la connaissez. Le plus important, ce sont les ingrédients que vont mettre les équipes dans le match. Je ne pense pas que le fait d’avoir joué un match ici soit un avantage pour nous.»

«Ce n’est pas un match entre Djamel et Ibrahim»
Le sélectionneur de la Côte d’Ivoire a donné son avis sur son homologue algérien, Djamel Belmadi : «Je pense que le match ne vas pas se jouer entre Djamel et Ibrahim. Djamel a son tempérament et depuis qu’il est arrivé en Algérie, il est en train de réaliser du très bon travail. Il mérite amplement son titre de meilleur entraîneur du premier tour. Après sur un match, tout peut arriver. Comme je vous l’ai déjà dit, l’Algérie a des qualités, mais aussi des faiblesses. Il va falloir se battre sur le terrain.»

«La blessure d’Aurier ? Nous sommes venus à la CAN à 23 joueurs»
Interrogé sur la blessure d’Aurier et sur sa présence ce jeudi face à l’Algérie, le sélectionneur de la Côte d’Ivoire, Ibrahim Kamara, dira : «Concernant Aurier, nous sommes venus avec 23 joueurs. En fonction de ce que Serge montrera à l'entrainement, il sera aligné ou non contre l'Algérie. Mais tous les 23 joueurs sont prêts à jouer. Moi, je mets tout le monde sur la ligne de départ et puis on verra demain (Ndlr : aujourd’hui) celui qui jouera.»
 

Publié dans : algerie Côte d'Ivoire djamel belmadi Ibrahim Kamara

Fil d'actualité



Compétitions

Sélectionner

Sondage

Archive

Qui sera désigné meilleur joueur africain cette année ?

Retrouvez le meilleur de notre communauté

Dossiers

Liste
14:50 | 2018-04-20 Arsène Wenger à Arsenal en stats

Le Français en avait 46 quand il a pris les rênes d'Arsenal...

10:11 | 2017-08-04 PSG : Neymar, 10 dates-clés dans sa carrière

À 25 ans, l'étoile montante du foot possède déjà une carrière bien remplie. La preuve en 10 instants charnières du désormais plus cher joueur de l'histoire.

14:21 | 2017-03-25 Leicester City : Claudio Ranieri, la gloire puis la chute en 10 dates

En un an demi sur le banc de Leicester, Claudio Ranieri a tout connu.

09:56 | 2017-01-01 Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Les 10 matches qui nous ont scotchés en 2016

Edition PDF

N° 4632 14/12/2019

Archive

Année
  • 2019
  • 2018
  • 2017
  • 2016
  • 2015
  • 2014
  • 2013
  • 2012
  • 2011
  • 2010
  • 2009
Mois
Jour
Voir